Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Vol au-dessus d'un nid de coucou de Ken Kesey

Ken Kesey
  Vol au-dessus d'un nid de coucou
  Et quelquefois j'ai comme une grande idée

Ken Kesey est un écrivain américain né en 1935 et mort en 2001.
Il fut l'un de meneurs du mouvement psychédélique des années 1960.
Il fit de la prison pour détention de drogue.

Vol au-dessus d'un nid de coucou - Ken Kesey

Abus de pouvoir
Note :

    Résumé
   Randle McMurphy, prisonnier, décide de feindre la maladie mentale afin d'être transféré dans un hôpital psychiatrique et ainsi de purger une peine, croit-il, moins difficile. Son exubérance et son franc parler en font rapidement un leader parmi les pensionnaires de l'aile. Par contre, Nurse Ratchet, l'infirmière principale, ne l'entend pas de cette oreille et McMurphy tente de lutter contre le pouvoir abusif exercé par le personnel.
   
   
   Commentaire
   Tant qu'à être dans une passe "adaptations", allons-y gaiement!!! J'ai lu ce livre il y a plusieurs années mais j'en ai toujours un souvenir très vif! En effet, le film est l'un de mes préférés et le thème de la folie est l'un de ceux que j'aime toujours explorer dans les livres, bien qu'ici, elle ne soit que prétexte à dire autre chose, selon moi.
   
   Ce roman du début des années soixante est raconté par le Chief Bromden, un géant amérindien schizophrénique qui croit que le monde est gouverné par "la combine", une organisation secrète. L'arrivée de McMurphy est une révélation pour les personnes internées, car il défie l'autorité, n'entre pas dans le moule et devient pour plusieurs la voix qui parle pour eux. Nurse Ratchet est détestable... vraiment. Cas flagrant d'abus de pouvoir sur des gens qui n'y peuvent rien et qui ne peuvent aller nulle part. Elle est le dictateur cruel de cette mini-société et ses actes m'ont vraiment mise dans tous mes états à plusieurs reprises.
   
   Je n'ose pas révéler la fin, bien qu'elle soit extrêmement connue (même les Simpsons l'ont parodiée!) mais j'ai beaucoup aimé l'épilogue de ce roman, assez loin des fins classiques américaines. Je ressors toujours de ce roman perplexe, même si certains passages me font bien rire! J'adore McMurphy, malgré ce qu'il est!
   
   En effet, j'y vois une analogie et critique de société, où il faut à tout prix entrer dans le moule, et où ceux qui n'y arrivent pas y sont poussés, de toutes les façons possibles. C'est grossi, exagéré, transféré à un hôpital psychiatrique, mais ceux qui ont un semblant de pouvoir écrasent les plus faibles, pour bien faire ou simplement pour se sentir un peu plus grand. Une lecture qui me fait réfléchir.

critique par Karine




* * *