Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ce qui était perdu de Catherine O'Flynn

Catherine O'Flynn
  Ce qui était perdu

Ce qui était perdu - Catherine O'Flynn

Trop petit détective
Note :

   "Il faut le dire dès le début, sinon on t'apporte toujours plus de bols."
   
   1984. Une petite fille qui joue les détectives en herbe disparaît.2003.Un agent de sécurité du centre commercial Green Oaks à Birmingham aperçoit sur un écran de contrôle une fillette et sa peluche. Cette image furtive lui permettra de nouer le contact avec Lisa, employée surmenée d'un magasin de disques. A eux deux, ils mèneront une enquête dans les couloirs de service du centre commercial, autant sur Kate, la petite fille disparue, que sur eux-mêmes, renouant les fils d'un passé où régnait peut être l'innocence... Au coeur de ce récit, fascinant et menaçant, un immense centre commercial.
   
   Tout cela semble sinistre à première vue mais se révèle un mélange subtilement dosé d’émotion, d'humour, de suspense, de critique de la société de consommation, où les gens sont bien contents d'aller faire un tour au centre commercial le dimanche pour combler le vide de leur existence, où l'on assiste à une hilarante formation commerciale. Sans compter que Catherine O’Flynn, dont c'est ici le premier roman, possède tout à la fois l'art de rendre ses personnages attachants, Kate la première, mais aussi de maîtriser totalement l'art de la narration. Rien n'est gratuit, tous les détails ont leur importance mais tout se met en place harmonieusement, comme les pièces d'un puzzle.
   
    Quand la date 1984 est réapparue dans la dernière partie du livre, j'ai eu le souffle court tout en tournant les pages... Quant à la polyphonie des narrateurs, elle permet aussi bien de donner le point de vue de chacun des protagonistes que de mimer les voix peuplant cette tour de Babel qu'est le centre commercial. Jusqu'au bout du récit, les éléments s'imbriquent pour le plus grand plaisir du lecteur qui sort de ce roman, ravi, le coeur battant la chamade et le sourire aux lèvres devant une telle réussite. Magistral! Voilà longtemps que je n'avais pas connu une telle émotion de lecture!
   
    Ps : un seul bémol: dans le jargon commercial, le client qui vient incognito pour tester l'accueil etc. s'appelle en français un "client mystère".

critique par Cathulu




* * *