Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

J comme: Rosalie Blum de Camille Jourdy

Camille Jourdy
  J comme: Rosalie Blum
  J comme: Juliette Les fantômes reviennent au printemps

J comme: Rosalie Blum - Camille Jourdy

3 tomes enchanteurs!
Note :

   Voici une bande dessinée super sympa.
   
   Dans le premier tome, on découvre Vincent qui habite un petit appartement en dessous de chez sa mère, dont il s'occupe. Agée de 70 ans, cette femme excentrique et possessive lui prend pas mal de temps. Peu après la mort de son père, elle a eu une attaque et c'est lui qui s'occupe d'elle car il est fils unique. Il tient un salon de coiffure et mène une vie assez solitaire car son amie Marianne, dont on pressent qu'il ne la reverra pas, est partie à Paris. Il voit beaucoup son cousin, un type sympa mais excentrique avec qui il a été élevé, et qui a plusieurs maitresses, toutes des femmes mariées. Agé de 30 ans, il a comme il le dit lui même "une petite vie simple, triste, sans projet", jusqu'au jour où il rencontre Rosalie, une épicière chez qui il va par hasard, et dont le visage lui dit quelque chose. Alors il se met à la suivre... Il ne pense plus qu'à elle, en rêve, devient obsédé par cette femme.
   
   Dans le second tome, la parole est donnée à Rosalie qui a remarqué qu'un homme la suit. Plus intriguée qu'effrayée, elle demande à sa nièce Aude de le suivre à son tour, car elle aimerait savoir qui il est et ce qu'il veut. Aude et Rosalie s'apprécient mais ne se connaissent pas beaucoup car leurs parents se sont brouillés avant même la naissance d'Aude et ce n'est qu'au moment de son adolescence que cette dernière prendra contact avec sa tante. Ce second tome est rythmé par la vie de la nièce et de ses copines, de son original colocataire, et de leur filature. Jusqu'au jour où Rosalie, qui boit beaucoup (trop) décide de prendre Vincent à son propre piège en forçant le destin et en provoquant une rencontre de façon fortuite, dans sa vie faite de solitude et de souffrance.
   
   Un troisième tome en forme de dénouement, vient clore cette agréable trilogie.
   
   Une super jolie histoire, un graphisme délicat et qui m'a charmée, des envolées oniriques, bref cette petite bd en trois tomes fut un vrai régal
   
   Secrets de famille, souffrance, tristesse, solitude sont au rendez vous de ses trois volumes. Mais aussi beaucoup d'optimisme et de sentiments.
    ↓

critique par Clochette




* * *



Avis mitigé
Note :

   La blogosphère a réussi à me faire lire des nouvelles, à me remettre aux policiers, voilà maintenant que je passe aux BD! Comme si je n'avais déjà pas assez à faire avec les romans. J'avais bien compris en lisant quelques billets, qu'il fallait que je me procure les 3 tomes en même temps, sous peine de frustration. C'est vrai, l'histoire ne prend son sens qu'au terme du troisième tome, donc autant les avoir tous sous la main.
   
   Dans le premier tome, Vincent a une vie tellement terne, qu'il ne trouve rien de mieux à faire que de suivre une inconnue qui lui rappelle vaguement quelque chose, histoire de pimenter un peu le quotidien. Il faut dire qu'avec sa vieille mère qui habite au dessus de son appartement et qui est légèrement toquée et abusive, il ne rigole pas tous les jours. Sa dernière copine, Marianne est partie à Paris et n'a visiblement pas l'intention de revenir. Seul, Laurent, son cousin, meuble un peu sa solitude.
   
   Dans le deuxième tome, Rosalie, qui s'est aperçue qu'elle était suivie, demande à sa nièce Aude, de filer le suiveur (vous me suivez?). Vincent bien entendu ne se doute de rien, il se croit très discret. Aude vit avec un colocataire qui passe son temps à échafauder des numéros de cirque et à lui demander de l'argent. Elle se pique au jeu de la filature, accompagnée de ses deux copines qui pensent avoir affaire à un sérial killer.
   
   Dans le troisième tome, tous les personnages se croisent, se rencontrent, font connaissance et il faut attendre la dernière page pour savoir où Vincent avait aperçu Rosalie Blum et c'est plutôt inattendu.
   
   Alors mon avis me direz-vous. Je n'ai pas aimé le graphisme, pas très beau. Par contre, j'ai été séduite par la palette de couleurs et le luxe de détails dans les dessins, très précis. L'histoire est celle de gens ordinaires, Vincent est coiffeur, Rosalie travaille dans une épicerie, Aude ne sait pas quoi faire de sa vie. Le premier tome ne m'a pas passionnée, on ne voit pas bien où vont les personnages, et puis à partir du deuxième l'intrigue se corse et devient vraiment intéressante et même de plus en plus captivante jusqu'au bout.
   
   Ai-je envie de renouveler l'expérience? Pas vraiment, jadis je préférais le style "les passagers du vent" ou le fantastique. Dans une histoire comme celle-ci, j'aurais plutôt vu un bon gros roman.

critique par Aifelle




* * *