Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

F comme: Le retour à la terre, tome 4: Le déluge de Jean-Yves Ferri

Jean-Yves Ferri
  F comme: Le retour à la terre, tome 1: La vraie vie
  F comme: Le retour à la terre, tome 2: Les projets
  F comme: Le retour à la terre, tome 3: Le vaste monde
  F comme: Le retour à la terre, tome 4: Le déluge
  F comme: Le retour à la terre, tome 5: Les révolutions
  F comme: Asterix chez les Pictes
  F comme: Le Papyrus de César
  F comme: Asterix et la Transitalique

F comme: Le retour à la terre, tome 4: Le déluge - Jean-Yves Ferri

Principe de la mise en abyme
Note :

   Manu et sa petite famille continuent, avec la facilité que l’on sait, à s’installer à la campagne et à être parents. Le trip rural suit le cours prévisible avec ses bons côtés et ses passages… disons, moins nettement positifs. On n’est jamais à l’abri d’une rechute de rechute. Chacun le sait. Ce n’est pas forcément courant, mais ça s’est vu. Les êtres sont plus ou moins fragiles…Eh oui…
   
   J’ai lu les tomes 2-3 et 4 de cette série (le 1 absent de la bibli lors de mon passage) fortement alléchée par les commentaires de Fée Carabine. Et j’en ai un peu rabattu.
   
   J’ai nettement moins apprécié que la série "Le combat ordinaire". Pourquoi?
   Parce que nous avons ici affaire à de courts sketches de 6 images et non à une histoire d’un seul tenant sur 48 pages
   Parce que je sais que le dessin a été modifié pour qu’on voie que c’est Manu Larssinet et non Manu Larcenet, mais n’empêche qu’il reste que j’aime moins le graphisme
   Parce que ces "scènes de la vie quotidiennes" sont moins originales et moins intéressantes que les réflexions du Combat ordinaire.
   
   Attention! Je ne dis pas que c’est une mauvaise série. Loin de là. Elle est bonne au contraire car si les scènes sont moins originales, elles sont quand même très justes et bien vues.
   Je dis juste que je préfère "Le combat ordinaire".
   Affaire de goût.
    ↓

critique par Sibylline




* * *



Nan!
Note :

   Capucine est née le 20 décembre à l'aube, ou vers la fin du tome 3 du "Retour à la terre", c'est selon. Elle est très mignonne et ses parents sont très heureux. Mais nan! Ne pensez même pas à le demander: elle ne fait pas ses nuits. Et ses parents sont très heureux, oui, mais aussi un peu à cran à force de manquer de sommeil...
   
   Bref, vous l'aurez compris, ce nouvel opus de la savoureuse et désopilante série de Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet nous fait partager une nouvelle étape de la vie de Manu Larssinet et de Mariette aux Ravenelles: les bonheurs mais aussi les angoisses et les fatigues de deux jeunes parents. Leur difficulté à abandonner leur petite puce, ne serait-ce que le temps d'une séance de ciné, tout en la laissant à une babysitter aussi digne de confiance que la mère Mortemont. Et leur difficulté aussi à décoder les borborygmes bizarres du babyphone...
   
   La météo n'est pas toujours au beau fixe dans ce nouvel épisode: il pleut beaucoup et les amours de jeunesse de Manu et Mariette - Cristina Ignacio Tomata de Rosso y Peñas del Fandango de la cruz et Aymeric de Saintonge - repointent ici le bout de leur nez assez mal à propos et tout ça réveille les problèmes d'apnée du sommeil de Manu. Mais c'est toujours aussi savoureux, tendre, mignon tout plein... et désopilant!

critique par Fée Carabine




* * *