Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Peter Pan de James Matthew Barrie

James Matthew Barrie
  My Lady Nicotine
  Peter Pan
  Le petit oiseau blanc
  Portrait de Margaret Ogilvy par son fils
  Peter Pan dans les jardins de Kensington

J. M. Barrie (1860-1937) est un écrivain et dramaturge écossais prolixe, célèbre pour avoir créé le personnage de Peter Pan. Il était également un ami de Arthur Conan Doyle.

Peter Pan - James Matthew Barrie

Nostalgie
Note :

    Résumé
   Les aventures de Peter Pan, "le garçon qui ne voulait pas grandir", qui amène Wendy, une petite fille, dans le monde merveilleux de Neverland afin qu'elle serve de mère aux enfants perdus. Ils y vivront de merveilleuses aventures dans leur maison sous la terre et livreront de farouches batailles au Capitaine Crochet. Mais oublie-t-on si facilement nos parents?
   
    Commentaire
   Quand j'étais petite, Peter Pan était l'un de mes contes préférés. Je voulais vraiment une fée comme "animal domestique" et j'étais très, très offensée parce que les fenêtres de ma chambre ne s'ouvraient pas, empêchant ainsi Peter Pan de venir me chercher pour une visite à Neverland! J'ai dessiné un nombre incalculable de cartes de ce pays imaginaire! Bon, ma version à moi, c'était la version Disney parce que, curieusement, je n'avais jamais lu le livre avant ce jour. J'ai passé un excellent moment dans la maison sous la terre où j'ai pu revenir l'espace d'un instant dans le monde magique de l'enfance. J'ai des tendances nostalgiques, je l'ai déjà dit??
   
   JM Barrie est pour moi un merveilleux conteur. Dans ce livre, il nous raconte à nous et le conteur, bien qu'extérieur à l'histoire est présent et conserve sa personnalité. Il parle à son auditoire, expliquant avec candeur les évidences de l'enfance qui ne sont plus aussi évidentes quand on a grandi. Dans ce livre, on vit au présent, comme les enfants. Tout devient aventure, tout est possible. J'ai souri tout au long de ma lecture, me souvenant de mes certitudes d'enfant, de cette fenêtre que je savais toujours tenue ouverte par ma mère, peu importe ce que je faisais.
   
   C'est aussi un beau portrait de l'amour inconditionnel des mamans, pour lesquelles 10 minutes de grand bonheur chez leur tout petit valent de l'or, même s'il les aura rapidement oubliées.
   
   Bien entendu, le personnage de Peter, espiègle à souhait, égocentrique comme tous les enfants est tout simplement adorable. Je comprends bien toutes les petites filles et les petites fées d'en être tombées amoureuses!
   
   J'en ai eu les larmes aux yeux, à la fin du roman, quand il dit au revoir à Wendy. Cette perte de l'innocence, de l'enfance, ce moment où on réalise qu'on ne peut plus voler, même si on le voudrait est un vrai crève coeur. Mais grâce aux enfants, l'imaginaire ne mourra jamais, du moins espérons-le!
   
   Et ces phrases magiques et merveilleuses... "deuxième étoile à droite et puis tout droit jusqu'au matin"... "Quand le premier de tous les bébés se mit à rire pour la première fois, son rire se brisa en mille morceaux qui sautillèrent de tous cotés et devinrent des fées". Ces deux phrases sont tellement évocatrices! Elles me font rêver à chaque fois!
   
   Nous pouvons être témoin de la première apparition de Peter Pan dans "The little white bird", que je veux bien entendu lire de toute urgence!!!

critique par Karine




* * *