Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Comment voyager avec un saumon de Umberto Eco

Umberto Eco
  Baudolino
  Dire presque la même chose – Expériences de traduction
  Le Nom de la rose
  Comment voyager avec un saumon
  Le cimetière de Prague
  Vertige de la liste
  La Mystérieuse flamme de la reine Loana
  Confessions d’un jeune romancier
  Histoire de la Laideur
  Numéro zéro
  N’espérez pas vous débarrasser des livres
  Construire l’ennemi et autres écrits occasionnels

Umberto Eco est un érudit et homme de lettres italien né en 1932.

Comment voyager avec un saumon - Umberto Eco

Moins pratique qu'une boîte de sardines
Note :

   Résumé
   "Avez-vous déjà eu besoin de mettre un saumon fumé dans le mini-frigo de votre chambre d'hôtel? Tenté d'installer un logiciel en lisant les trois volumes d'explications fournis par le fabricant? Renoncé à prendre un médicament anodin en raison des risques terribles que sa notice fait peser sur "certains sujets"? Entrepris de chercher du sexe sur internet?
   
   Si vous répondez oui à l'une de ces questions, alors vous vous reconnaîtrez dans les pages de ce livre, qui relate, sur un mode hilarant et, hélas, vraisemblable, les aventures et mésaventures de l'homme d'aujourd'hui. En guise de bouquet final, vous découvrirez la Cacopédie: un hallucinant voyage dans le savoir scientifique moderne poussé vers la folie à force d'atomisation et de luxe théorique. "

   
   
   
   Commentaire
   Il s'agit ici du livre "d'urgence" acheté lors de mon oubli-de-valise cette fin de semaine. En fait, je suis bien tombée parce que chez mon amie, il y a aussi trois adorables petits cretons* - le plus vieux ayant atteint l'âge vénérable de 3 ans - qui rendent une lecture un peu saccadée! Bref, ces "nouvelles" (je dis nouvelles, mais c'est pas vraiment ça... des essais, peut-être) de 3-4 pages étaient tout à fait appropriées! Bon, ok, les enfants et les parents se sont souvent demandé pourquoi j'éclatais de rire comme ça, pour rien... mais ce ne sera pas la première fois qu'il se seront posé des questions à mon sujet!
   
   Je connaissais Umberto Eco pour "Le nom de la rose". C'est un style bien différent, cette fois. À travers ces "pastiches", l'auteur pousse certaines situations banales à leur extrême... et le problème c'est que cet extrême est assez réaliste. Disons que les aberrations et les bêtises du système ne sont pas épargnées, pour notre grand plaisir.
   
   Le livre se subdivise en quatre parties. Dans "Galons et Galaxie", nous avons droit à un échange épistolaire complètement fou entre les dirigeants d'une ô combien glorieuse armée intergalactique et interraciale qui, en raison d'une prétendue égalité, prend des décisions tout à fait stupides et plus ou moins respectueuse des particularités des espèces, malgré leurs belles paroles. C'est complètement fou, incompréhensible... et ça m'a fait mourir de rire!
   
   La seconde partie "modes d'emploi" est la plus accessible (comprendre très facile à lire dans le bruit!) et ma préférée. J'ai ri presque à chaque fois et en même temps, c'est un peu trop réaliste, tout ça. Je vais même pardonner à l'auteur de condamner les points de suspension - que j'utilise allègrement et avec enthousiasme, de façon horriblement anti-syntaxique d'ailleurs - tellement la façon de présenter les choses est... vraie! J'ai aussi fait lire l'essai sur le saumon à tout le monde dans la maison! C'est drôle sans être "bas de gamme" et ça, généralement, j'apprécie!
   
   La troisième partie "Extraits de Cacopédie" collecte l'absurde de l'absurde... je me suis souvent demandée ce qu'ils avaient fumé autour de cette pizza... ou encore à quoi la dite pizza était aromatisée! La carte 1:1 bat tous les records de "trop penser"!!
   
   Et finalement, le recueil se termine par quelques pages sur sa ville natale: Alexandrie. La description est bien réussie, on s'y croirait mais ça m'a quand même moins plu que le reste du recueil. Peut-être parce que l'humour y est plus discret.
   
   Le seul point moins positif: certains "modes d'emploi" sont un peu passés date* (le fax, notamment) vu qu'ils ont été écrits il y a plusieurs années... mais si on a vécu l'époque, on peut tout de même en rire en s'en souvenant!
   
   
   
   * Je rappelle que Karine est quebecoise, mais je juge la traduction tout à fait à votre portée. ;-)

critique par Karine




* * *