Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L comme: Carmen Cru Tome 1(Rencontre du 3 ème âge) de Lelong

Lelong
  L comme: Carmen Cru Tome 1(Rencontre du 3 ème âge)

L comme: Carmen Cru Tome 1(Rencontre du 3 ème âge) - Lelong

J'aime !
Note :

   Personnage totalement original, sans égal, sans copie , ni même proche parente, Carmen Cru est quelqu'un qu'il vous faut absolument découvrir si vous ne la connaissez pas déjà.
   
   Les avis à son sujet divergent. Certains disent que c'est une vieille au caractère exécrable, sale et méchante, qui consacre sa vie rancie dans la hargne, à emm...le monde ; et qu'ils la haïssent. Certains vont même jusqu'à la haïr vraiment. Allez savoir les souffrances refoulées, les traumatismes de la petite enfance qui se dissimulent derrière une telle haine... Un peu de compréhension, voyons.
   
   D'autres voient en elle l'ange libertaire de l'intégrale liberté qui n'a que faire des bas accommodements du voisinage et du qu'en dira-t-on et fonce droit devant, ni Dieu, ni Maître, seulement soumise à sa volonté propre ; et disent qu'ils l'aiment pour cela. Certains vont même jusqu'à l'aimer vraiment. Allez savoir les souffrances refoulées, les traumatismes de la petite enfance qui se dissimulent derrière un tel amour... Un peu de compréhension, voyons.
   
   Pour ma part, je dirais, que je l'aime bien pourtant, cette Carmen. Allez savoir les souf... Oui, d'accord, mais tout de même. Elle nous venge un peu cette vieille dame indigne, qui ne fait pas la queue au guichet, qui roule les banquiers par pure autorité, qui siffle son Fernet Branca gratuit (et les cacahuètes !) etc.
   
   Et puis, il y a les personnages secondaires. L'inénarrable curé, sans égal à ma connaissance. L'inquiétant petit neveu. Le club du troisième âge. Les voisins... Ah, il y aurait beaucoup à dire sur les voisins.
   
   Et puis, il y a le graphisme. Le dessin noir et blanc de Lelong est une chose extraordinaire. Ses visages, ses allures, ses personnages ! Non vraiment, on ne peut pas se dispenser d'au moins connaître Carmen Cru.

critique par Sibylline




* * *