Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

F comme: Joe Bar Team( n°4) de Fane

Fane
  F comme: Joe Bar Team( n°4)

F comme: Joe Bar Team( n°4) - Fane

Bar2 - Vroum vroum
Note :

   Encore une série qui mérite une petite place ici. J'ai pensé à la lui faire en lisant il y a peu dans un journal que son n° 6 (que je n'ai pas encore lu) est dans le peloton de tête des ventes de bandes dessinées en France pour 2004 avec 340 000 exemplaires.
   Le créateur est Bar2, de son vrai nom Christian Debarre (attention, jeu de mots), passionné de moto et de dessin à égalité, né en banlieue parisienne en 1960. Il sera secondé dès le n° suivant par Fane (Stéphane Deteindre).
   Alors, pour ceux qui ne connaîtraient pas, je situe l'action. Le «calembourdesque» Joe-Bar est le bar de Joe, bistrot dans lequel se retrouvent des fondus de la moto ayant un «vroum vroum» entre les deux oreilles à la place du cerveau. Fort sympathiques au demeurant, ils nous font rire de leurs frasques motorisées et nous souhaitons toujours de tout coeur que leurs «gamelles» et autres «bourrages» ne soient pas aussi graves qu'ils le seraient inévitablement dans la réalité. Mais nous sommes ici dans le monde de la BD, les gaufres ne coûtent pas trop cher et on rit de bon c?ur d'un petit séjour à l'hôpital.
   Quand ils ne sont pas dans le bar de Joe, nos rigolos sont au boulot ou en vacances. Après nous être régalés de leurs exploits au zinc ou sur route, c'est dans ces deux dernières circonstances que nous les voyons avec ce quatrième volume. Le graphisme m'a toujours fait pensé à celui de Franquin, si bien que, le sujet aidant, on ne peut lire cet album 4 sans songer à Gaston. En particulier, une course de chaises de bureau dans les couloirs, qui est un clin d'oeil flagrant et bien hilarant.
   Dans cet album, on a particulièrement joué sur le décalage qui pouvait y avoir entre la théorie (commentaires grandiloquents en haut des cases) et la pratique (dessins et phylactères). C'est là un ressort comique qui ne fonctionne pas trop mal, mais c'est tout de même le gag direct, que l'on trouve également ici, que je préfère.
   Seul bémol, j'ai parfois du mal à reconnaître les personnages qui se ressemblent un peu trop (Paulot et Pierrot) surtout quand ils ont leurs casques et des vêtements semblables?
   
   
   
   
   
   
   
   
   

critique par Sibylline




* * *