Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Régals du Japon et d'ailleurs de Dominique Sylvain

Dominique Sylvain
  Baka!
  La fille du samouraï
  Régals du Japon et d'ailleurs
  La nuit de Geronimo
  Passage du désir
  Guerre sale
  Vox
  L’absence de l’ogre
  Ombres et soleil
  Kabukicho

Dominique Sylvain est née en 1957 en Lorraine. Elle débute en tant que journaliste, puis part vivre au Japon, où elle écrit son premier polar. Elle est l'auteur de nombreux romans policiers.
(Source éditeur)

Régals du Japon et d'ailleurs - Dominique Sylvain

Ceci n’est pas un livre de recettes
Note :

   Ceci n’est pas un livre de recettes mais il a tout de même sa place dans la rubrique "cuisine" parce que c’est bien de cela qu’il parle.
   
   Exquis d'écrivain... Cette collection avait tout pour me plaire: des écrivains prenant la plume pour raconter leurs émois culinaires, leur gourmandise, leurs plaisirs et leurs voyages gustatifs. Et pourtant, le premier des contacts avait été peu concluant, au point de m'éloigner pour longtemps de ces jolis petits livres. Il a fallu que Cathulu m'envoie fort gentiment son exemplaire de "Régals du Japon et d'ailleurs", puis que je me décide à l'ouvrir. Je n'ai cédé qu'à l'occasion du Salon du livre où il me fallait un petit livre léger à bouquiner dans le métro entre chez moi et l'Antre de la Perdition, ce qui m'a finalement permis de passer un très agréable voyage!
   
   Dominique Sylvain ne parle pas d'elle, en tout cas pas directement. Dans une série de scénettes très différentes, elle raconte des histoires qui toutes, tournent autour de la cuisine, celle que l'on fait, celle que l'on déguste, celle que l'on attend et que l'on partage. On se promène au Japon, à Singapour, dans les montagnes françaises, en Afrique, à Metz, dans le Pacifique à la rencontre de gourmands agréables à fréquenter. Non pas que le tout me laissera un souvenir impérissable, mais j'ai été accrochée par le premier chapitre, où il est question de potiron, élément, il faut l'avouer, essentiel de mon alimentation quand la saison en est venue. Et puis on sent la gourmande derrière la plume, l'envie de bonnes choses, les souvenirs gourmands qui irriguent l'écriture. J'en aurais presque eu faim! Les dialogues et les situations croquées du bout de la plume sont parfois cocasses, parfois pittoresques, parfois les deux, en tout cas, elles sonnent juste et vécues et allèchent le lecteur, ce qui est le but de l'opération!

critique par Chiffonnette




* * *