Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'étoile du diable de Jo Nesbø

Jo Nesbø
  L'étoile du diable
  Les cafards
  Rouge-Gorge
  Le Léopard
  Le bonhomme de neige
  Le sauveur
  Police
  Du sang sur la glace
  Chasseurs de têtes
  Rue Sans-Souci
  Le Fils

Jo Nesbø est un auteur norvégien de romans policiers né en 1960. Il a d'abord été journaliste économique puis s'est dirigé vers la musique. Il est connu pour sa participation en tant qu'auteur, compositeur et interprète au groupe de pop Di Derre, l'un des plus célèbres en Norvège, de 1993 à 1998. Son premier roman, "L'Homme chauve-souris" (1997), a tout de suite remporté un grand succès. Il a obtenu l'année suivante le prix du meilleur roman policier scandinave de l'année, ce qui l'a propulsé sur le devant de la scène littéraire du polar scandinave.
(Wikipedia)

L'étoile du diable - Jo Nesbø

Eté caniculaire à Oslo
Note :

   Jo Nesbø est norvégien. Il a semble-t-il lancé un héros récurrent, l’inspecteur Harry Hole, basé à Oslo, et cette «Etoile du diable» en serait le second épisode.
   
   Ne pouvant m’empêcher de comparer, je me réfère au seul autre auteur de polar norvégien que je connaisse; Gunnar Staalesen, et je dois reconnaître que Staalesen me parait meilleur. Plus dans l’épaisseur psychologique et moins dans la recherche à tout prix de l’idée qui va surprendre le lecteur et permettre les rebondissements. (Bon, c’est plutôt une critique «en creux» que du coup je réalise, mais cette comparaison m’est venue immédiatement à l’esprit.)
   
   De quoi s’agit-il? Oslo, lors d’un été caniculaire, l’inspecteur Harry Hole est dans un processus dépressif d’autodestruction. Il n’a pas fait le deuil de sa coéquipière assassinée au cours de l’enquête précédente, et surtout il est persuadé que des éléments haut placés sont impliqués dans le trafic d’armes sur lequel ils enquêtaient. Il a tenté de faire prendre conscience de ceci à ses supérieurs, il a échoué et le voilà du coup au bord de la sortie. La sortie de la police, la sortie d’une vie normale, la sortie de sa relation avec Rakel, … Bref, pas beau à voir le Harry Hole. Le genre à ramasser à la petite cuillère!
   
   Et puis survient un premier crime, qui montre de curieux rituels, suivi rapidement d’un autre, tout aussi ritualisé, et puis tant qu’à faire un troisième et voilà notre Harry Hole démissionnaire récupéré par les cheveux par le chef de la police qui manque singulièrement de moyens humains, et notamment de moyens humains compétents, en cet été caniculaire on l’a dit.
   
   Et donc l’enquête. Et donc les rebondissements. Et là, Jo Nesbø ne lésine pas, à la limite de la vraisemblance. Du coup le lecteur est accroché, certes, mais le plaisir de la lecture en est amoindri car en fait, Jo Nesbo ne nous laisse pas nous approprier l’histoire.
   
   Jo Nesbø, avec ce livre, est à classer dans les raconteurs d’histoire plus que dans les écrivains. Au contraire du Gunnar Staalesen évoqué plus haut, dont le cadre n’est plus Oslo mais une ville de moindre importance; Bergen, et où la «norvégitude» se fait davantage sentir, la vraisemblance aussi ainsi que la cohérence psychologique.
   
   
   Série Harry Hole

   
   1. L'Homme chauve-souris (Flaggermusmannen, 1997)
   2. Les Cafards (Kakerlakkene, 1998)
   3. Rouge-gorge (Rødstrupe, 2000)
   4. Rue Sans-Souci (Sorgenfri, 2002)
   5. L'Étoile du diable (Marekors, 2003)
   6. Le Sauveur (Frelseren, 2005)
   7. Le Bonhomme de neige (Snømannen, 2007)
   8. Le Léopard (Panserhjerte, 2009)
   9. A venir: Gjenferd, 2011

critique par Tistou




* * *