Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

My Lady Nicotine de James Matthew Barrie

James Matthew Barrie
  My Lady Nicotine
  Peter Pan
  Le petit oiseau blanc
  Portrait de Margaret Ogilvy par son fils
  Peter Pan dans les jardins de Kensington

J. M. Barrie (1860-1937) est un écrivain et dramaturge écossais prolixe, célèbre pour avoir créé le personnage de Peter Pan. Il était également un ami de Arthur Conan Doyle.

My Lady Nicotine - James Matthew Barrie

Pourquoi j'ai failli commencer à fumer
Note :

    Parce que j'ai lu "My Lady Nicotine" de James Matthew Barrie (1860-1937) dont c'est l'un des seuls textes (sinon le seul) publiés en français en dehors du célèbre Peter Pan. Barrie fait une description ironique de ces animaux étranges que sont ces célibataires anglais de bonne famille qui vivent dans des chambres louées, écrivent des textes satiriques publiés dans des journaux, tombent amoureux d'une jeune fille aperçue de dos et font la cour à une autre pensant s'adresser à la première. Les membres du petit cercle autour de Barrie sont liés par l'amour immodéré d'un mélange de tabac bien particulier, l'Arcadie, réservé aux seuls initiés. Ce tabac merveilleux, fumé dans une pipe non moins merveilleuse, permet à Barrie d'adoucir son caractère, d'écouter une discussion politique sans y prendre part, de supporter son bruyant neveu et de se tenir éloigné, pendant un certain temps, de toutes les perturbations liées à l'amour.
   
   Et parce que je suis incapable de rendre toute l'ironie du texte de Barrie, je vous laisse découvrir les affres dans lesquelles est plongé l'auteur sommé de choisir entre le mariage et l'Arcadie...
   
   My Lady Nicotine, pour qui et pourquoi?
   - pour ceux qui aiment l'ironique littérature anglaise de la fin du XIXe s. et du début du XXe s.
   - pour ceux qui veulent découvrir l'auteur méconnu de Peter Pan
   - pour ceux qui veulent un accompagnement littéraire de premier choix à leur première bouffée de tabac ou qui veulent trouver une justification originale pour reprendre leur vice préféré.

critique par Cécile




* * *