Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La femme comestible de Margaret Atwood

Margaret Atwood
  Faire surface
  Captive
  La femme comestible
  La servante écarlate
  L'odyssée de Pénélope
  Mort en lisière
  Le fiasco du labrador
  C’est le cœur qui lâche en dernier

Margaret Eleanor "Peggy" Atwood est une écrivaine canadienne née en 1939.

La femme comestible - Margaret Atwood

"Il voulait savoir comment elle fonctionnait."
Note :

   Envie de vous (re) plonger dans les sixties? Alors vite précipitez-vous sur "La femme comestible" de la Canadienne anglophone Margaret Atwood! "69 année érotique" nous susurrait alors Jane B., mais rien de tel dans ce roman où les femmes portent encore des gaines , même si elles n'ont pas de problèmes de poids, engoncées qu'elles sont dans un moralisme dévastateur; une époque où la pilule est autorisée mais soupçonnée par certaines de modifier leur personnalité et où des propriétaires d'appartement veillent farouchement sur la bonne moralité de leurs locataires femelles.
   
   Se marier et enchaîner les grossesses? Faire un enfant toute seule? En tout cas certainement pas devenir une de ces vierges en col blanc avec lesquelles elle travaille! Irrésolue, Marian a parfois des réactions impulsives qui traduisent son mal-être, mais tout va s'accélérer quand ses fiançailles avec Peter vont devenir officielles. La jeune femme va rejeter la nourriture, non pas parce qu'elle se trouve trop grosse, mais par un rejet beaucoup plus viscéral que cela, rejet qu'elle ne contrôle d'ailleurs pas.
   
   La première partie du roman, je l'ai d'abord envisagée un peu à la manière d'un document sociologique mais très vite Marian et tous les gens qui gravitent autour d'elle me sont devenus familiers.
   
   La construction du roman, en parfaite adéquation avec l'évolution de la jeune femme , m'a séduite et j'ai particulièrement apprécié l'humour décapant de Margaret Atwood ( après cette lecture, vous n'envisagerez plus votre passage chez le coiffeur de la même façon, je vous le garantis! ).
   
   Un roman que j'ai dévoré le sourire aux lèvres car hommes et femmes y sont croqués sans façons, avec un humour corrosif et efficace.

critique par Cathulu




* * *