Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Il n'y a pas d'ange de Anne Mulpass

Anne Mulpass
  Il n'y a pas d'ange
  Ados: La fille du papillon

Il n'y a pas d'ange - Anne Mulpass

"Les arcs-en ciel sont sourds et les trésors ont disparu."
Note :

   Pour empêcher la jeune L. de commettre le pire, l'ange (son ange gardien?), utilisant une régie particulière projette devant elle des moments clés de sont existence, qu'ils soient joyeux ou pénibles. Simultanément s'instaure un dialogue très animé entre les deux personnages, dialogue d'autant plus important que pour l'ange "les mots sont des tiroirs, ils dissimulent des trésors aigres et doux. Je voudrais juste que tu apprennes à les comprendre, à déjouer leurs pièges, à passer à travers leurs apparences. Un mot de haine, parfois c'est un cri."
   
   Mais qu'ils sont durs les mots pour qualifier cette jeune fille. Ceux de ses camarades de classe: "La mère fait des ménages, la fille fait des saletés." ou ceux de la mère justement "qui n'étaient pas des gros mots , mais des mots épais. Impossible à digérer." Toute tentative pour les utiliser avec plaisir ces mots est bientôt réprimée, ainsi pour l'institutrice de son enfance: "On ne pouvait pas parler de tout en poésie. Le dernier poème s'appelait La Bouteille de papa."
   
   Les mots de tendresse, ils sont pour l'ange "Mon ange" car "C'était peut être l'amour qui manquait. La possibilité de croire qu'il existe."
   Beaucoup d'ellipses et d'implicite dans "Il n'y a pas d'ange". Anne Mulpass laisse au lecteur le soin de combler les trous du récit, de formuler clairement ce qui est suggéré, conférant ainsi une forte densité à ce roman parfois oppressant. Cependant la prose poétique de l'auteure nous offre quelques échappées bienvenues, quelques bouffées d'air frais pour échapper à ce mal être de l'adolescence si bien dépeint. On pourrait reprocher à ce roman son déterminisme mais tous les membres de la même fratrie ne réagissent pas de la même manière à ce qu'ils vivent au sein du huis clos familial. D'ailleurs les différents points de vue des protagonistes qui sont proposés permettent de relativiser ou d'éclairer d'un jour nouveau les événements.
   
   Une oeuvre puissante et émouvante mais que je ne proposerai pas à un ado en plein désarroi.

critique par Cathulu




* * *