Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ce livre va vous sauver la vie de A-M Homes

A-M Homes
  Ce livre va vous sauver la vie
  Puissions-nous être pardonnés

Ce livre va vous sauver la vie - A-M Homes

«Parfois on peut faire pour les autres ce qu'on ne peut pas faire pour soi même»
Note :

   Le schéma est somme toute classique: un homme riche qui s'est volontairement coupé du monde et des autres connaît un jour la fameuse crise du milieu de vie. Celle-ci se manifeste intérieurement par une douleur physique d'une extrême intensité, douleur bien sûr inexplicable, et extérieurement par une dépression de terrain , tout aussi inexpliquée qui se creuse devant sa luxueuse villa de Los Angeles. Ces deux événements vont le contraindre à sortir de chez lui dans tous les sens du terme et à rencontrer des gens très disparates, un vendeur de doughnuts ,une femme au foyer désespérée, une star d'Hollywood...mais aussi à renouer avec son fils pour qui il est devenu un étranger.
   
   J'ai plongé avec enthousiasme dans ce livre, cet homme convaincu qu'une hygiène de vie irréprochable le préservera le plus longtemps de "ça", c'est à dire de la mort et qui redécouvre avec une jubilation teintée de culpabilité les plaisirs d'une vie ordinaire. Cependant, dans un deuxième temps, à la moitié du livre, quand il se transforme en bon samaritain d'une manière un peu excessive et systématique, distribuant son argent pour faire le bonheur de ceux qui sont devenus ses proches, j'ai trouvé que le "rêve américain" avait un goût un peu artificiel.
   
   De beaux portraits néanmoins, une histoire fluide qui explore les différents moyens de se retrouver (stages à la mode entre autres). Ce livre ne vous sauvera pas la vie mais vous procurera néanmoins un bon moment de lecture.
   ↓

critique par Cathulu




* * *



Un livre positif
Note :

   Vous qui ouvrez ce livre, renoncez à toute vraisemblance. Je pense qu'il faudrait plutôt le prendre comme une sorte de conte moderne et en tirer les bénéfices que l'on tire habituellement des contes : ils abordent avec légèreté des problèmes délicats (marâtre mortifère de Blanche Neige ou Cendrillon, inceste de Peau d'Âne, famines, abandon du Petit Poucet, etc), réfléchissent dessus et envisagent des solutions idéales. En cours de route, le lecteur aura fait son miel de ce dont il pouvait profiter et cela l'aidera dans ses problèmes à lui. Alors non, ce livre ne va probablement pas vous sauver la vie, mais il va vous parler de vous ou de proches si vous avez/ils ont, de ces difficultés fréquentes dans notre monde moderne, et il va vous aider à faire le point en mettant le problème bien à plat et en vous montrant comment d'autres ont géré la chose, que ce soit pour le mieux ou non. Mais avant tout, vous prendrez plaisir à lire ce roman, à le retrouver à chaque fois que vous pourrez, parce que même quand ça va mal, il retrouve immédiatement son cap positif, comme l'aiguille de la boussole colle au nord. Par ailleurs, c'est quand même édité par Actes Sud, ce n'est pas un Harlequin. A.M. Homes, bénéficiaire d'une bourse Guggenheim, auteur de plusieurs livres et publiée dans plusieurs magazines américains, sait y faire. Elle écrit bien et sait mener une histoire. C'est très bien fait.
   
   Venons-en à l'histoire. Richard Novak, quinquagénaire, boursicoteur millionnaire, solitaire, ne sortant plus de sa villa de luxe, ne se souciant plus guère des autres qui l'ont globalement déçu, ne mangeant que ce que lui fournit sa diététicienne et suivant scrupuleusement les directives de son coach sportif, espère vivre ainsi plus longtemps et satisfait. Mais un jour, il est foudroyé par une douleur extrême et inattendue et n'a que le temps d'appeler les pompiers. L'expérience le secouera sérieusement et l'amènera à reconsidérer ses positions. D'ailleurs, devant rentrer chez lui en taxi à sa sortie de l’hôpital, il passe devant un magasin de donuts violemment éclairé aux néons et a la lubie soudaine de s'y arrêter. Cet arrêt aura des conséquences...
   
   Thèmes abordés : immigration, femmes-bonnes à tout faire, fils sans père, amitié, amour libre, famille, nécessité d'être utile, etc. etc. dans une Amérique qui a perdu ses illusions face à une organisation sociale injuste, un effondrement de son environnement naturel pour cause d’usage abusif, et aux catastrophes naturelles multiples et récurrentes susceptibles de menacer riches comme pauvres.
    Il y a aussi un chien...
   
   "J'essaie de devenir quelqu'un d'autre. Je ne sais pas vraiment ce que je fais, j'improvise."

critique par Sibylline




* * *