Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Des papillons sous la pluie de Mira Maguen

Mira Maguen
  Des papillons sous la pluie

Des papillons sous la pluie - Mira Maguen

Triste et lumineux
Note :

   Dans trois jours, Adam va revoir sa mère dont il est sans nouvelles depuis 25 ans. Elle l'a en effet abandonné à l'âge de 10 ans, trop fantasque pour assumer ce bout de chou, qui fut élevé et choyé par sa grand-mère maternelle. Aujourd'hui devenu adulte et exerçant la profession de médecin généraliste dans une grande ville en Israël, les fantômes du passé ressurgissent suite à ce coup de fil, qu'il n'attendait plus.
   
   Ce livre a de nombreux atouts et est d'une grande richesse. J'ai aimé tout particulièrement sa dimension poétique, pressentie dès le titre. De nombreuses évocations des quatre éléments parcourent le récit, notamment cette eau omniprésente, qu'elle soit de pluie ou de larmes, ces larmes refoulées de l'enfance blessée. Car ce roman est triste, sombre -la maladie et la mort sont le lot quotidien de ce médecin- mais aussi lumineux, ne serait ce que par les couleurs qui le parsèment -des boucles d'oreille violettes de sa mère au collier bleu de sa grand-mère. Mais aussi par les références aux astres –soleil, lune- et ce ciel qui tour à tour illumine ou assombrit.
   
   Ce livre est magnifique car il rend compte de la fragilité de la vie et de la vulnérabilité des êtres -qu'ils soient jeunes, vieux ou dans la force de l'âge. Avec toujours ce temps qui passe et n'épargne personne. Il restitue de façon admirable les pensées de ce petit garçon aujourd'hui adulte. Les objets qu'il touche, notamment ce papillon mutilé au fond de sa poche, sont autant de madeleines de Proust qui lui rappellent les moments heureux et douloureux de son enfance. Avec de nombreux passages bouleversants et porteurs de messages.
   
   C'est un roman superbe qui, au fil des pages, devient de plus en plus consistant, tenant ses promesses jusqu'à la dernière ligne. Un livre doux car jamais l'écriture n'agresse, elle coule, mélancolique, à la fois silencieuse et pleine de sens.

critique par Clochette




* * *