Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

11 femmes, 11 nouvelles de Collectif

Collectif
  Ce que je ne sais pas
  Le musée de l'art
  Hontes
  A table!
  Dès 06 ans: Mes 66 plus belles poésies
  11 femmes, 11 nouvelles
  Les aventures de Jean Conan
  Les cent ans de Dracula
  L'ombre du mur, Chroniques du mur de Berlin
  Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France
  Dès 06 ans: Coffret de contes
  La France des écrivains - Guide Gallimard
  Anthologie, Les Femmes Vampires, de 1823 à 1905
  Poèmes de Paris: Une anthologie à l’usage des flâneurs
  Romans grecs et latins
  Dès 02 ans: Enfantilles
  Dès 10 ans: La revue Dada
  Beowulf
  Dès 08 ans: Mon premier Larousse de l'histoire
  Le Monde de George Sand
  Dès 10 ans: Contes et légendes Nathan
  La plus belle histoire des femmes
  Luc Tuymans
  Les Fantômes des Victoriens
  Dès 08 ans: Magritte, le double secret
  Révolutions animales
  Dès 01 an: Mes plus belles berceuses jazz
  Voyages en train
  La Quête du Saint Graal
  L'une et l'autre
  Séoul, vite, vite !
  Les contes des mille et une nuits
  Dictionnaire des mots manquants

11 femmes, 11 nouvelles - Collectif

Polyphonies féminines
Note :

   "Etre une femme aujourd'hui, est-ce seulement avoir un corps de femme ? "
   Ouvrir une recueil de nouvelles organisé autour d'une thématique, c'est l'occasion de retrouvailles espérées et de découvertes qu'on souhaite enthousiasmantes... Mission remplie avec 11 femmes, 11 nouvelles.
   
   Le rendez-vous avec Anna Rozen est particulièrement réussi : "Mon corps m'encombre,j'ai décidé de le vendre sur e-bay." A partir de là la machine s'emballe mais avec une logique imparable et réjouissante... Brigitte Giraud est fidèle à elle même et à son style dense et tendu. Audray Diwan nous régale d'une séance de massage bien particulière tandis que la narratrice de la nouvelle de Camille de Peretti, qui semble s'être adoucie, nous assure qu' "Etre en règle avec la nature c'est une belle absurdité."
   Le style oralisé de Tania de Montaigne m'est apparu plutôt pénible, je n'ai pas totalement été convaincue par les textes de JessicaL. Nelson (où j'ai d'ailleurs trouvé "une plâtrée d'explications" au lieu d'une plâtée...), de Stéphanie Polack, trop banals à mon goût. Yasmina Jaafar a un style intéressant et original mais son récit est par trop convenu.
   
   J'ai par contre été emballée par l'écriture charnelle d'Olivia Elkaïm, le style acéré de Catherine Castro et le texte plein d'émotion et de sobriété d'Anne Plantagenet. "Le corps d'Albertine s'est tu". En une phrase tout est dit, bravo!
   
   Le seul homme embarqué dans cette expédition au pays du corps des femmes est le photographe Olivier Roller qui réussit le tour de force de transformer les imperfections physiques en une beauté dense et tendre à la fois. Le tout pour 10 euros, un autre tour de force!

critique par Cathulu




* * *