Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

100 mots à sauver de Bernard Pivot

Bernard Pivot
  100 mots à sauver

100 mots à sauver - Bernard Pivot

Dico-bobo
Note :

   Livre facile. Facile à faire, facile à lire. J'ai un peu râlé de payer 9 euros pour ces quelques pages, 123, préface comprise, en écrivant gros.
   Et pourtant j'ai bien aimé cette idée assez fine, cette proposition que nous adoptions chacun un de ces mots en voie de disparition pour veiller à le faire vivre, en l'employant encore et malgré tout dans nos conversations les plus habituelles. C'est rappeler que les mots sont des êtres vivants, enfin, peut-être pas des êtres, mais vivants à coup sûr. Qu'ils meurent si personne ne les utilise plus, qu'ils vivent si on les emploie encore. Cela m'amusait. Je souriais toujours quand j'y pensais. Je me représentais bien, câlinant ce petit mot, blotti au creux de ma langue, et le sortant parfois, pour lui faire prendre l'air et connaître la société.
   J'avais acheté l'ouvrage pour voir si je connaissais tous ces 100 mots. J'ai dû avouer, confuse, qu'il en était beaucoup que j'utilisais encore, avant même d'avoir décidé de les adopter pour les sauver? J'étais un peu gênée de me découvrir si vieux jeu. D'ailleurs, on ne dit plus « vieux jeu » non plus. Zut ! Ni zut ? Bigre ! J'aggrave mon cas ? Ben alors?
   Bref, certains, à mon sens n'étaient pas si « en voie de disparition » que ça, mais il fallait arriver à 100, vous comprenez. Ou alors, c'est moi. Et on en revient à l'effet sournoisement pervers de cette liste. Si vous utilisez encore ces mots, vous avez intérêt à ce que ce soit en toute connaissance de cause, et uniquement pour les sauver. N'oubliez pas de le mentionner avec un sourire, même si cela doit alourdir quelque peu vos conversations.
   Je dirais pour finir qu'un de mes préférés, c'est le pékin, que j'emploie assez couramment ma foi. Je veux dire employais, maintenant, je fais attention. A mon âge, on n'a plus les moyens de se vieillir.
   
   
   *bobo : bourgeois bohème
   
   
   
   
   
   
   
   

critique par Sibylline




* * *