Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les égouts de Los Angeles de Michael Connelly

Michael Connelly
  La défense Lincoln
  Darling Lilly
  L'Oiseau des ténèbres
  Les égouts de Los Angeles
  A genoux
  La blonde en béton
  La glace noire
  Le Verdict du plomb
  Le dernier coyote
  L'Epouvantail
  Le poète
  Les neuf dragons
  Echo Park
  Volte-face
  L'envol des anges
  Créance de sang
  Le cadavre dans la Rolls
  La lune était noire
  Le cinquième témoin
  Lumière morte
  Ceux qui tombent
  Dans la ville en feu
  Les Dieux du Verdict
  Wonderland Avenue

Né en 1956, Michael Connelly est un auteur américain de romans policiers (en particulier la série Harry Bosch).

Les égouts de Los Angeles - Michael Connelly

Premier ouvrage de la série Bosch
Note :

   Pour un premier roman d’une série récurrente – la série Harry Bosch – Michael Connelly a fait très fort puisque, de manière étonnante, toutes les bases de ce qui fondera le caractère et partant les justifications d’épisodes suivants, figurent largement dans ces «Egouts de Los Angeles» ; son enfance difficile avec une mère qui se prostituait, les démêlés qu’il a déja eu au sein de son activité de flic, son caractère peu compatible avec un respect aveugle de la hiérarchie, la particularité de son patronyme, …
   
   C’est que notre ami Harry Bosch n’est ni omnipotent ni omniscient. Pas superman pour un sou, il serait plutôt du genre à s’introspecter et à douter. Ca le rend diantrement accessible, digne d’empathie pour le lecteur lambda qui – comme chacun sait – est aussi du genre à s’introspecter et à douter (pas vous ? !).
   
   Le scénario est de plus d’une bonne originalité. Un meurtre, dans des conditions et un lieu – les égouts - qui feront remonter à la conscience de Bosch des séquelles qu’il traîne de sa guerre au Viet-Nâm, une coopération difficile (un classique ça !) avec le FBI et notamment la belle Eleanor Wish, des flics pourris ou à la déontologie défaillante …
   
   « Bosch avait enfilé sa combinaison avant de pénérer dans la canalisation. Les lettres LAPD étaient inscrites en blanc dans son dos. Après l’avoir sortie du coffre de sa voiture et s’être glissé dedans, il s’était aperçu qu’elle était sans doute plus propre que le costume qu’il essayait de protéger. Mais il l’avait quand même revêtue, car il l’avait toujours fait. Bosch était un policier méthodique, partisan de la tradition et superstitieux.
   En avançant à quatre pattes, la lampe électrique à la main, dans ce cylindre étouffant qui empestait l’humidité, il avait senti sa gorge se nouer et les battements de son coeur s’accélérer. Un vide familier l’avait saisi au creux de l’estomac. La peur. Mais il avait allumé la torche et, les ténèbres ayant reculé, en même temps que ses appréhensions, il s’était mis au travail.»

   
   On ne va pas raconter la trame. Elle est intéressante. Mais tout autant est intéressant le cheminement de l’enquête telle que menée par Bosch, avec les incidences et les occurrences de sa vie privée. Une vie privée complexe qui rend les romans de Connelly particulièrement riches. On ne termine pas ses romans avec le sentiment de s’être fait flouer et d’avoir perdu son temps. On quitte, provisoirement, un ami quand on referme le bouquin. Et on sait qu’on reviendra retrouver Harry Bosch pour la suite …
   
   
   Série Harry Bosch
   
   1. Les Égouts de Los Angeles (The Black Echo, 1992)

   2. La Glace noire (The Black Ice, 1993)
   3. La Blonde en béton (The Concrete Blonde, 1994)
   4. Le Dernier coyote (The Last Coyote, 1995)
   5. Le Cadavre dans la Rolls (Trunk Music, 1997)
   6. L'Envol des anges (Angels Flight, 1999)
   7. L'Oiseau des ténèbres (A Darkness More Than Night, 2001)
   8. Wonderland avenue (City of Bones, 2002)
   9. Lumière morte (Lost Light, 2003)
   10. Los Angeles River (The Narrows, 2004)
   11. Deuil interdit (The Closers, 2005)
   12. Echo Park (Echo Park, septembre 2006)
   13. À genoux (The Overlook, 2007)
   14. Le verdict du plomb (The Brass Verdict, 2008)
   15. Les neuf dragons (9 Dragons, 2009)
   16. Volte-face (The Reversal, 2010)
   17. Ceux qui tombent (The Drop, 2011)
   18. Dans la ville en feu (The Black Box, 2012)
   19. Mariachi Plaza (The Burning Room, 2014)
   20. Jusqu'à l'impensable (The Crossing, 2015)
   21. Sur un mauvais adieu (The Wrong Side of Goodbye, 2016)

critique par Tistou




* * *