Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Un troublant retour de Patricia Wentworth

Patricia Wentworth
  Un troublant retour
  Les ennuis de Sally West
  L'empreinte du passé

Patricia Wentworth est le nom de plume de Dora Amy Elles Dillon Turnbull, auteurz britannique de romans policiers, née en Inde en 1878, et morte en 1961.

Un troublant retour - Patricia Wentworth

Pillons les vieilles anglaises!
Note :

    Ami lecteur, tu es fatigué par tes études ou ton travail ? Le monde qui t'entoure t'éreinte ? Tu regrettes le monde d'hier où les hommes étaient galants, les jeunes filles étaient de bonne famille et les criminels n'étaient pas des serial-killers ? Si oui, alors viens avec moi dans le monde merveilleux des romans policiers anglais écrits pas des vieilles anglaises. Suis-moi, laisse-toi guider et découvre l'imposante oeuvre de Patricia Wentworth (1878-1961), une anglaise bien sous tout rapport mais qui aime le crime.
   
   Attention, ami lecteur, il y a crime et crime. Le crime chez Patricia Wentworth n'est pas sadique, il n'y a pas de tortures, de décapitation, de sévices sexuels. Non, je dirais que, chez Miss Wentworth (je ne suis pas sûre de la civilité de cette dame), le crime est propret: un petit peu de poison dans le thé, une balle joliment fichée au milieu du front, un poignard proprement planté dans une poitrine ou une main ferme et sympathique qui vous pousse du haut d'une falaise. Le crime est rapide et la description du cadavre succincte, pas de quoi effrayer votre petite cousine de 10 ans.
   
   Le milieu décrit est souvent la moyenne bourgeoisie anglaise avec deux ou trois aristocrates en balade. Les intérieurs sont confortables, parfois un peu secoués par les conséquences de la Seconde Guerre Mondiale (on remplace la soie par du chintz, le beurre sur les scones pas de la margarine), les maisons de campagne ne sont pas toujours bien chauffées, les salons de thé sont assidûment fréquentés, et les promenades dans les bois sont très en vogue (cela permet aussi de rencontrer de méchants criminels).
   
   Passons aux personnages: le héros est toujours une héroïne, toujours jeune, toujours assez jolie, souvent avec de jolis yeux gris bordés de long cils noirs épais, elle est souvent brune, généralement pas très riche mais très volontaire (elle peut être obligée de travailler!) et, cette veinarde, elle rencontre toujours l'amour au cours de l'histoire. L'amour en question prend généralement la forme d'un grand garçon brun, pas mal de sa personne mais moins beau que l'autre garçon de l'histoire, souvent odieux et qui peut être, au choix, la victime ou le coupable. L'amoureux de l'héroïne est très souvent apparenté à elle (cousin éloigné) et Miss Wentworth ne semble pas vraiment choquée par les mariages consanguins. L'héroïne et son soupirant se sont souvent disputés avant que le roman ne commence, ou vont se disputer à cause du charmant entêtement de la jeune fille à démasquer le coupable mais, de toute manière, ils vont échanger entre un et trois baisers. Ces baisers peuvent avoir lieu assez rapidement dans l'histoire ou bien à la fin, cela dépend un peu, mais sont toujours suivis d'une demande en mariage dans les règles. Ah, l'heureux temps où un baiser entraînait des fiançailles! Pour mettre en valeur la gentille héroïne, l'auteur introduit souvent une jeune fille un peu trop libérée, légèrement vêtue (une jupe au genou) mais lourdement fardée (du bleu aux yeux et de la poudre et du rouge sur les lèvres et du rose aux joues). Généralement, elle finit mal.
   
   Le détective est une détective, Miss Silver, vieille anglaise aux bas opaques qui passe son temps à tricoter pour les enfants de ses neveux. Quand elle accepte de quitter son appartement qui nous est décrit dans chaque nouvel épisode, elle galope comme un cabri, traque les criminels avec acharnement, puis les démasque avec une régularité remarquable. Le criminel démasqué est toujours méchant, souvent une femme, et meurt dans un accident à la fin du roman.
   
   J'adore ces romans, le suspense n'est pas insoutenable; l'atmosphère, anglaise à souhait; l'héroïne, un peu godiche mais assez reposante; et la fin heureuse, très acceptable quand on est en vacances ou fatigué. Certains sont meilleurs que d'autres, mais je vais avoir un peu de mal à vous les conseiller car ils ont une fâcheuse tendance à se confondre dans ma tête. Voici ceux qui surnagent :"Anna, où es-tu?" (un peu plus d'intrigue et de danger que la moyenne) et "Un troublant retour" (l'un des meilleurs de la série : une femme que tout le monde pensait morte pendant la guerre revient et veut reprendre sa place dans son foyer). Ceux qui aiment Agatha Christie devraient apprécier les romans de Patricia Wentworth...
   
   Ami lecteur, installe toi confortablement et déguste les romans de Patricia Wentworth avec une tasse de thé, des scones et des sandwich au concombre.
   
   
   Série Miss Silver
   L'Homme au masque gris ou Le Masque gris
   L'affaire est close
   Le Chemin de la falaise
   Le Rocher de la Tête-Noire
   Le Châle chinois
   Miss Silver intervient
   L'horloge sonne minuit
   Au douzième coup de minuit
   Le Mystère de la clef
   Un troublant retour

   Dernière Demeure
   Le Marc maudit
   Pleins Feux
   Le Hallier du pendu
   Un anneau pour l'éternité
   L'Affaire William Smith
   Miss Silver entre en scène
   La Roue de Sainte-Catherine
   À travers le mur
   La Collection Brading
   La Dague d'ivoire
   Anna, où es-tu ?
   Comme l'eau qui dort
   Le Manoir des dames
   L'Empreinte du passé
   Point de non-retour
   Le Trésor des Benevent
   La Mort au fond du jardin
   Les Lèvres qui voient
   La Plume du corbeau
   Le Belvédère
   La Trace dans l'ombre
   L'Héritage d'Alington
   Meurtre en sous-sol

critique par Cécile




* * *