Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les enfants perdus de Peter Straub

Peter Straub
  Les enfants perdus

Les enfants perdus - Peter Straub

Mauvaises fréquentations
Note :

   Section "Horreur"
   
   Lorsque sa belle-sœur se suicide et son neveu disparaît, l’écrivain Tim Underhill, revient dans sa ville natale pour tenter d’élucider le mystère. Bientôt, il se rend compte qu’un tueur en série semble opérer dans la ville et qu’une maison sinistre aurait eu une curieuse influence sur son neveu…
   
   Straub n’en est pas à son premier livre dans le genre. On sent immédiatement le résultat de l’expérience dans l’atmosphère qui y prévaut, sombre et intrigante. De plus, celui-ci utilise plusieurs angles pour étoffer son histoire, par la voix de l’oncle, par retour-arrière dans la vie de l’adolescent kidnappé. Une fois rendu au milieu, le suspense est prenant.
   
   Ce n’est pas le roman le plus terrifiant que j’aie lu. Quelques scènes donnent des frissons, notamment l’exploration des dédales de la maison d’un tueur en série, apparemment hantée par des présences. La force d’attraction réside dans le mélange de nombreux ingrédients – fantômes – meurtriers – disparitions, habilement combinés pour nous aspirer dans une spirale où le surnaturel et la réalité de crimes morbides se croisent.
   
   Comme c’est souvent le cas dans ce genre de récit, la chute est faible, laissant place à multiples interprétations. Mais, à une période de sécheresse littéraire dans le domaine de l’ horreur, cet opus est un divertissement plus que bienvenu.
   
   Ce livre a obtenu lePrix Bram Stoker et Prix de l’International Horror Guild.
   ↓

critique par Benjamin Aaro




* * *



Où comment une maison peut changer une vie
Note :

   Après la disparition tragique de sa belle-sœur, un écrivain décide de revenir auprès de son frère pour l’aider à surmonter cette tragédie et surtout pour retrouver son neveu disparu peu de temps après la mort de sa mère. Le seul élément qui pourrait expliquer cette fugue est la fascination morbide que le jeune homme avait pour une maison abandonnée pas loin de chez lui. Son oncle décide donc de mener l’enquête et d’en apprendre plus sur cette mystérieuse maison qui pour lui est une clé de la disparition de son neveu.
   
   Pour moi c’est du grand Straub tout ce qu’on aime chez cet auteur est présent dans le livre. Son style fluide, haletant, son sens de l’intrigue et du fantastique, tout y est et cela pour mon plus grand bonheur. J’ai vraiment dévoré ce roman, on apprend au fur et à mesure des éléments sur cette fameuse maison.
   
   Dans le livre, il y a le journal intime que l’oncle a écrit à la fin lors de la résolution de l’enquête et aussi des flash back en quelque sorte où on découvre parfois la même scène mais vu par des protagonistes différents.
   
    Pour certains ça ne pourrai qu’être qu’une banale histoire policière et c’est un peu vrai sur certains points mais pour moi il y a des sens cachés et certains éléments fantastiques que je ne citerai pas pour ne pas vous gâcher le plaisir. En tout cas, j’ai vraiment aimé ce livre même si je pense que Peter Straub aurait pu aller encore plus loin dans son idée. Enfin comme je l’ai déjà dit c’est du grand Peter Straub, je le recommande à tous ceux qui aiment les livres de Stephen King avec qui il a d’ailleurs écrit deux livres.
   
    Ce n’est pas mon roman préféré de cet auteur mais il reste quand même en bonne place dans mon top.

critique par Deliregirl




* * *