Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 07 ans: Un jour, un chien de Gabrielle Vincent

Gabrielle Vincent
  Dès 07 ans: Un jour, un chien

Dès 07 ans: Un jour, un chien - Gabrielle Vincent

Pour faire parler les bavards… et les muets.
Note :

   A partir de 7 ans, mais vraiment parfait jusqu’à l’adolescence et beaucoup plus si cerveau actif.
   
   Cela peut paraître étonnant que ce livre sans aucune parole ne me semble pas convenir à un enfant de moins de sept ans, mais c’est que s’il n’y a rien à lire, il y a beaucoup, beaucoup à interpréter. Je vous présente l’objet :
   
   Dans cet album, vous ne trouverez que des dessins. Des dessins en noir et blanc. Un par page. Ces dessins sont assez proches du croquis. Esquissés, mais très, très expressifs.
   
   Premier dessin : un chien, genre épagneul breton est jeté d’une voiture. Il court, il court derrière le véhicule qui contient une famille, mais ne parvient pas à le rattraper et se retrouve bientôt seul, perdu, sur une route déserte.
   L’action a évolué toujours au rythme d’un dessin par page et nous en sommes là au bout de la première dizaine de dessins. Bien sûr, nous irons beaucoup plus loin.
   
   Vous aurez pris l’enfant avec vous sur le divan, le fauteuil, le lit ou autre lieu de lecture. Vous lui aurez dit : « Aujourd’hui, c’est toi qui raconte l’histoire » Il va répondre « Je ne sais pas ». Vous trancherez en souriant, comme si rien n’était sérieux là-dedans : « Mais si, là tu sauras, c’est tout simple, je te montre, tu racontes ce que tu vois et ça marchera ». Ensuite, vous tournerez les pages lentement, une à une, au fil de sa parole. Vous l’aiderez au besoin par des questions sur ce qu’il voit, mais sans lui donner jamais votre interprétation. La bonne, c’est la sienne. La vôtre aussi bien sûr, mais pour vous. La bonne interprétation pour lui, c’est la sienne. Votre intervention n’ira jamais plus loin qu’une question légère.
   
   Il y a de nombreux niveaux de compréhension. L’analyse et le ressenti ne seront pas les mêmes selon que le lecteur aura 7, 11 ou 36 ans. Pourtant, toujours, il sera captivé.
   
   Comme les dix pages dont je vous ai parlé vous l’ont fait savoir, en fait tout n’est pas souriant dans cette histoire et ce drame inattendu d’entrée va capturer immédiatement l’attention de votre narrateur. Il veut savoir la suite, et il veut comprendre aussi ce qui se passe et pourquoi. Mais pas plus d’une page à la fois, et c’est lui qui raconte. Soyez sûr qu’il ira jusqu’au bout du récit. Jusqu’à une fin qui elle aussi, est ouverte sur pas mal de possibilités et après laquelle il y a encore beaucoup à parler.
   
   Cet album est une sorte de chef- d’œuvre en son genre qui a déjà connu de nombreuses rééditions tant sa qualité est flagrante. Ne le ratez pas. Tous les enfants le méritent.

critique par Sibylline




* * *