Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les guerres d'Italie - Des batailles pour l'Europe (1494-1559) de Fournel & Zancarini

Fournel & Zancarini
  Les guerres d'Italie - Des batailles pour l'Europe (1494-1559)

Les guerres d'Italie - Des batailles pour l'Europe (1494-1559) - Fournel & Zancarini

Le laboratoire de l'Europe du XVIème siècle
Note :

    de Jean-Louis Fournel et Jean-Claude Zancarini
   
   L'Italie du XVème siècle est une mosaïque de petits états, princiers pour la plupart, plus rarement républicains (Venise et Gênes) en un équilibre aussi subtil qu'instable. Il suffit en effet de la mort de Laurent le Magnifique, et de l'infléchissement de la politique de son successeur, Pierre de Médicis, en faveur du royaume de Naples pour perturber ce fragile état de fait, inquiéter le duc de Milan, Ludovic Sforza, et l'amener à encourager l'entrée en Italie des troupes du roi de France Charles VIII, qui se revendiquait l'héritier légitime du royaume de Naples, en vertu des droits de son parent, René d'Anjou.
   
   La percée fulgurante des troupes de Charles VIII à travers la péninsule italienne marquera le début de plus de soixante années de conflit, qui verront s'affronter sur le sol italien, mais aussi en Provence et en Picardie, les armées des principales puissances européennes au fil d'un nombre invraisemblable de renversements d'alliances. Trois rois de France, - Charles VIII, Louis XII et François 1er -, se suivront pendant ce temps, face à deux empereurs germaniques, Maximilien auquel succède son petit-fils Charles Quint, par ailleurs également roi d'Espagne, pour se disputer tour à tour Naples, Milan et le Piémont...
   
   On comprend dès lors que ces longues années de guerre ont eu non seulement pour effet de redessiner la carte de l'Italie, et de favoriser la diffusion de l'art et de la pensée de la Renaissance italienne dans le reste de l'Europe, mais aussi de redéfinir les rapports de force entre la France et les possessions des Habsbourgs. Et peut-être plus profondément encore, de redéfinir le conflit armé, devenu un mode à part entière de relation entre états alors même que l'art de la guerre (drôle d'expression, quand on y pense!) a subi une importante évolution avec le développement de l'artillerie et le rôle désormais prépondérant des fantassins...
   
   De cette période extrêmement complexe, et lourde de conséquences pour la suite de l'histoire européenne, Jean-Louis Fournel et Jean-Claude Zancarini ont choisi de donner ici une vue d'ensemble, privilégiant la clarté et la concision, tout en laissant une belle place aux témoignages des historiographes de l'époque, en particulier de Machiavel, Guicciardini ou du côté français, de Philippe de Commynes. Le résultat est un très bon ouvrage introductif, idéal pour les étudiants du secondaire ou pour ceux - c'était mon cas - qui éprouvent le besoin ou l'envie de rafraîchir leurs souvenirs de leurs cours d'histoire du lycée pour recadrer quelque peu l'histoire européenne de cette période. Et la lecture de ce petit livre est plutôt agréable, ce qui ne gâche rien.

critique par Fée Carabine




* * *