Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Cash cash de Ed McBain

Ed McBain
  Cash cash
  La rousse
  Un poulet chez les spectres
  Vêpres rouges.
  La cité sans sommeil
  Isola Blues
  Le frumieux Bandagrippe
  87e District (Tome 3)
  Nocturne
  Coup de chaleur
  Envoyez la fumée!
  Mourir pour mourir
  87ème district (Tome 1)
  Dix plus un
  87ème district (Tome 2)

AUTEUR DU MOIS D'AOUT 2005

Ed Mc Bain, de son vrai nom Salvatore Lombino est né en 1926. Il est mort en 2005 d'un cancer. Il a écrit de très nombreux polars qui se sont vendus à plus de 100 millions d'exemplaires dans le monde. Il a également participé à la rédaction de nombreux scénarios (« Les Oiseaux » pour Hitchcock ou pour la série Colombo, entre autres).


Il a surtout connu le succès avec son équipe du 87ème commissariat d'Isola, ville qu'il n'a pas hésité à inventer totalement pour les besoins de sa série commencée dans les années 50, et qui l'a accompagné ensuite toute sa vie.

Il a également publié d'autres romans policiers sous le nom d'Evan Hunter.

Cash cash - Ed McBain

A manger aux lions
Note :

   Lu en une journée montre en main, au prix d'un brin d'insomnie malheureusement. Première lecture d'un Mac Bain et grosse impression. Dans la jaquette on mentionne l'intérêt de Michael Connelly, Elmore Leonard, Tony Hillerman et Stephen King pour l'oeuvre de Mac Bain. Je comprends. Mais si similitude il y a, je relèverais surtout Elmore Leonard, dans la même veine du polar qui se veut délibérément teinté d'humour dévastateur. J'y rajouterais Donald Westlake et Carl Hiaissen. Un cocktail détonant de tous ceux là.
   
   La qualité de la traduction doit y être pour quelque chose quoique non, c'est d'abord la construction et sa façon de faire avancer l'action qui est originale et rend la lecture si attrayante. Bravo quand même à Hubert Tézenas pour la traduction.
   
   L'histoire est loufoque, suffisamment complexe pour tenir en haleine jusqu'à la fin, et disons-le, jouissive ! Même pas envie de la raconter tellement elle est imbriquée dans des considérations qui pourraient paraître secondaires !
   
   Mais ; si vous aimez les polars, notamment ceux ci qui contiennent délibérément de l'humour. Si E. Leonard, D. Westlake, C. Hiaissen vous réjouissent, la piste Mac Bain est à suivre de près. Moi, j'y retourne !

critique par Tistou




* * *