Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L comme: Théodore Poussin, Tome 7 : La vallée des roses de Franck Le Gall

Franck Le Gall
  L comme: Théodore Poussin, Tome 12 : Les jalousies
  L comme: Théodore Poussin, Tome 7 : La vallée des roses
  L comme: Théodore Poussin, Tome 1 : Le Capitaine Steene
  L comme: Miss Annie

L comme: Théodore Poussin, Tome 7 : La vallée des roses - Franck Le Gall

L’enfance d'un héros
Note :

   Le charme sucré des souvenirs d’enfance. Quand ils sont bons du moins et ils le sont presque tous, ceux de Théodore Poussin. Ce héros dont vous connaissez peut-être les aventures (12 tomes en ce début 2008).
   
   Mais cet album-là ne fait pas partie de la série. Il nous raconte l’enfance de Théodore Poussin.
   
   D’habitude, les héros de BD débarquent chez nous comme ça. Ils sont encore jeunes mais adultes et ils vivent leurs aventures sous nos yeux. Ils n’ont ni frère ni sœur, ni père ni mère et a fortiori ni grand-père ni grand-mère. Bref, ils ne sont pas vrais. Tandis que Théodore Poussin… ce bonhomme qui ressemble tant à vous, à moi, monsieur tout le monde, même par ses rêves et son courage, eh bien Théodore Poussin a une famille.
   
   Cela se passait non loin de Lille. Il a eu une petite sœur qu’il adorait, un «Pépère» bourru mais tendre, une maman un peu ronde et un papa qui était un héros, le capitaine d’un paquebot. Il a été un petit garçon sage et gâté, il a eu une enfance heureuse dans un pavillon de meulière, avec parents et grands-parents et puis, il a fui la guerre.
   
   J’ai aimé comme toujours le graphisme et en plus, ici, les décors surannés, élégants et attendrissants d’une petite bourgeoisie 1900.
   
   J’ai beaucoup apprécié ce tome nostalgique rédigé après coup, alors que Théodore avait déjà connu plusieurs aventures et qui donne à ce sympathique personnage une épaisseur supplémentaire. Frank Le Gall l’a fait à la fin (mais je ne vous divulguerai rien de cette fin) des premières aventures de Théodore, après le tome 6. Ensuite, avec le tome 8, d’autres aventures ont repris, que le lecteur a pu continuer à déguster.

critique par Sibylline




* * *