Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La mémoire fantôme de Franck Thilliez

Franck Thilliez
  La chambre des morts
  La mémoire fantôme
  La forêt des ombres
  L'anneau de Moebius
  Fractures
  Le syndrome E
  Vertige

Franck Thilliez est un auteur français de romans policiers et thrillers, né en 1973.

La mémoire fantôme - Franck Thilliez

3,141592653589793238462643383279
Note :

   Dans La mémoire fantôme , de Frank Thilliez, c'est avec plaisir que nous retrouvons le personnage de Lucie Hennebelle, promue lieutenant à la brigade criminelle de Lille depuis l'affaire de “La chambre des morts”.
   La jeune mère de famille, toujours solitaire, est encore tiraillée entre son instinct de flic, elle est consciente d'être un "prédateur", et son amour pour ses adorables jumelles.
   
   Va faire irruption dans sa vie,une jeune femme, Manon, "prisonnière de l'instant" car ses troubles de la mémoire font qu'elle oublie aussitôt ce qu'elle vient de vivre."Tu n'es même pas capable de te rappeler ce que tu viens de manger! N'importe qui peut te rouler dans la farine et toi, tu prétends lutter contre un boucher qui a massacré sept personnes et qui joue avec la police depuis quatre ans ? " Ainsi, Frédéric ,le frère de Manon résume-t-il la situation. En effet, le Professeur, qui a assassiné leur soeur aînée, vient de faire sa réapparition et Manon est bien décidée à entraîner Lucie Hennebelle dans sa quête...
   
   La lieutenant va rapidement s'attacher à la jeune femme et devra affronter un assassin "fortiche en mathématiques", tout en se débattant avec son propre passé qui sera enfin élucidé.
   
   La dimension mathématique -le nombre Pi se déroule tout en haut des pages-, les énigmes qui sont proposées à la sagacité du lecteur, les informations concernant les différents types de mémoire, toujours intéressantes sans être lassantes, confèrent à ce roman un aspect moins glauque que dans "la chambre des morts".
   
    Frank Thilliez a toujours une imagination aussi fertile, et même si les personnages évoluent parfois dans "un décor que même le plus tordu des romanciers n'aurait pu imaginer", même si les tortures sont au rendez-vous, sans jamais de voyeurisme heureusement, l'intrigue est haletante de bout en bout et j'ai été happée par ce roman qui se déroule entre le Nord et la Bretagne, une véritable plongée dans les ténèbres car de l'aveu même du romancier "jamais le soleil n'éclaire le ciel".
    ↓

critique par Cathulu




* * *



Intérêt ectoplasmique itou
Note :

   Dans les rues de Lille, une femme court à perdre haleine, sans se soucier de la nuit ou de l'orage qui gronde. Dans sa main, gravés en lettres de sang, les mots "Pr de retour".
   
   Quatre minutes. C'est la durée d'un souvenir pour cette jeune femme prénommée Manon, et qui souffre d'amnésie depuis qu'un cambrioleur a tenté de l'étrangler, quelques années auparavant. Grâce à l'aide des médecins, elle a bénéficié d'une technologie de pointe en la matière, un organiseur électronique qui lui permet de noter, compulsivement, tout ce qui lui arrive. Lorsque ses souvenirs s'effacent, elle en retrouve la trace sur cet appareil, dont elle ne se sépare jamais.
   
   Alors, pourquoi ces traces de cordes sur ses poignets, signes d'une séquestration dont elle n'a aucun souvenir? Pourquoi ces cicatrices sur son corps, qui forment des phrases qu'elle-même ne comprend pas?
   
   Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille, pensait passer une soirée tranquille en compagnie de ses filles. Mais cela, c'était avant que Manon ne débarque dans sa vie... et ne la transforme en cauchemar.
   
   
   Un thriller dans les méandres de la mémoire... Si l'idée manque d'originalité, on peut compter sur Franck Thilliez pour nous livrer un roman qui, lui, sera pour le moins atypique. Une jeune femme en fuite sous l'orage, une enquêtrice aux blessures encore à vif après sa dernière enquête, et nous voilà d'emblée plongés dans l'univers sombre et malsain du romancier.
   
   L'enquête démarre sur les chapeaux de roues : une amnésique lancée à la poursuite d'un tueur en série, une cabane au sol jonché de milliers d'allumettes, une maison hantée dont les murs sont recouverts des chiffres composant les décimales de Pi... On l'aura compris, l'affaire s'annonce complexe pour Lucie Hennebelle, enquêtrice attachante malgré un soupçon d'arrogance qui la rend parfois antipathique.
   
   Comme souvent, on sent que Thilliez s'est beaucoup documenté pour écrire ce roman, notamment sur le fonctionnement des différentes mémoires. Hélas, il n'était pas obligé de nous infliger ce laïus jargonneux pour nous retranscrire le fruit de ses recherches, à travers des exposés indigestes et inutilement compliqués. Pour concocter ses énigmes mathématiques, énigmes qui occupent le cœur de ce thriller crypto-scientifique, l'auteur n'est en revanche pas allé chercher bien loin, et a pioché dans les sujets les plus rebattus : la conjecture de Fermat, les décimales de Pi, la suite de Fibonacci, le Nombre d'or, sans parler des Problèmes du Millénaire (auxquels s'attaque, au mépris de toute vraisemblance, une jeune femme diplômée... d'une école d'ingénieur). Thilliez s'est manifestement imaginé qu'au simple mot de "mathématiques", il plongerait dans le désarroi un lecteur encore traumatisé par les identités remarquables et le calcul différentiel... Passons.
   
   Parmi les bons points de ce roman, citons les personnages, assez fouillés et intéressants, ainsi que l'art du suspense et des rebondissements, domaine dans lequel Thilliez excelle, il faut bien le reconnaître.
   
   Il n'en demeure pas moins que le style est toujours aussi pauvre et le roman jalonné de scènes glauques dont on aurait parfaitement pu se passer (notamment celle où un inspecteur paralyse une jeune femme avec son Taser et en profite pour la violer à l'arrière de sa voiture... charmant).
   
   Mais surtout, l'amnésie de l'héroïne est un prétexte en or pour justifier toutes les incohérences de l'intrigue, notamment vers la fin, paradoxalement assez prévisible et décevante.
   
   En bref, une idée intéressante, portée par une intrigue prenante, mais mal exploitée et gâchée par des facilités et de nombreuses maladresses, qui nous donnent finalement un thriller médiocre et sans saveur.

critique par Elizabeth Bennet




* * *