Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La fugitive de Herbjørg Wassmo

Herbjørg Wassmo
  Voyages
  Le livre de Dina
  La fugitive
  Un long chemin
  Mon péché n'appartient qu'à moi (Karna, t.1)
  La Véranda aveugle
  Cent ans
  La chambre silencieuse
  Ciel cruel
  Thesaurus (tome 2)

Herbjørg Wassmo est l’auteur d’une œuvre considérable, des livres pour enfants à l’écriture théâtrale en passant par la poésie. Œuvre inscrite aux programmes scolaires et universitaires, et qui, traduite en de nombreuses langues, connaît un succès populaire exceptionnel. Elle est, en Scandinavie, l’écrivain mondial le plus lu, et Dina a pris place aux côtés des grandes héroïnes de la littérature.(source l’éditeur)

* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

La fugitive - Herbjørg Wassmo

Entre réalité et fiction
Note :

   Sanne Svendsen, l'héroïne de "La fugitive", a de nombreux points communs avec d'autres héroïnes d'Herbjørg Wassmo: les mêmes blessures d'enfance, deuils et peines de coeur... Très solitaire, terriblement peu sûre d'elle, écrivain vivotant modestement de sa plume, elle entretient une liaison avec un homme marié qui la mène plus ou moins en bateau selon tous les poncifs que l'on peut associer à ce genre de situation. Voilà les prémices de ce roman qui me semble occuper une place un peu particulière dans l'oeuvre de la romancière norvégienne.
   
   Entrée en possession d'un pactole plutôt confortable par un concours de circonstances sur lequel je ne m'étendrai pas ici - histoire de ne pas en gâcher les effets de surprise - et encouragée par Frida, son double plus audacieux, plus énergique, plus dur peut-être, Sanne prend la route pour un long périple à travers l'Europe. Un voyage pour se retrouver soi-même, et pour trouver l'inspiration d'un nouveau roman. Un voyage au cours duquel des discussions, parfois de véritables confrontations, entre Sanne et Frida élaborent une sorte d'art du roman, une réflexion souvent humoristique sur l'écriture, les voies détournées de la création et les rapports tantôt lâches tantôt tendus entre l'oeuvre et la vie d'un écrivain.
   
   "La fugitive" ne m'a pas laissé une aussi forte impression que d'autres livres d'Herbjørg Wassmo - la trilogie de Tora, ou "La septième rencontre". Ce roman navigue dans un registre plus léger que de coutume, ce qui ne serait certes pas un défaut s'il n'y avait quelques baisses de tension ou quelques longueurs. Mais je n'en ai pas moins pris plaisir à le lire car j'y ai retrouvé une des grandes qualités de l'auteur: son extraordinaire capacité à ancrer ses histoires dans le concret, de jouer de tous ces détails de la vie quotidienne qui ne sont chez elle jamais gratuits car ils contribuent vraiment à nous rendre ses personnages vivants et proches. Et j'ai trouvé un intérêt réel à débusquer au fil des pages de "La fugitive" ce qui s'y révèle du regard d'Herbjørg Wassmo sur son propre travail d'écrivain.
   
   
   Extrait:
   "Il faut décrire la vie humaine sans penser que tu te compromets, que tu te démasques ou te présentes sous un jour peu flatteur. Sans penser que cela peut influencer l'opinion que les gens ont de toi. Même si un quidam, qui peut-être n'ose pas reconnaître sa propre vie - n'aime pas ce qu'on lui sert, il faut oser donner. Il faut avoir confiance en la première pensée hésitante. Ce qui a fait que tu as alors dit justement ces mots. Il faut permettre au lecteur d'utiliser, de rejeter, de se réjouir, d'être déçu et en colère. Laisse-les refermer le livre parce qu'ils refusent ce que tu leur donnes. C'est à eux, pas à toi." (p. 142)

critique par Fée Carabine




* * *