Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le jardin des pendus de Ian Rankin

Ian Rankin
  Le jardin des pendus
  La colline des chagrins
  L'appel des morts
  Le carnet noir
  Cicatrices
  Exit music
  L'Etrangleur d'Edimbourg
  On ne réveille pas un chien endormi
  Portes ouvertes

Ian Rankin est un auteur écossais de romans policiers, de nouvelles et de romans d'espionnage. Il est également critique littéraire. Ses romans lui ont rapidement valu le succès.
Il est né en 1960 à Cardenden (petit village de Fife).
Il a vécu quelques années en France, dans le Périgord.

Le jardin des pendus - Ian Rankin

Un rébus plutôt obscur
Note :

   On compte déjà une bonne demi-douzaine d'enquêtes de l'inspecteur Rebus traduites en français et qui ont fait de Rankin le représentant le plus en vue du polar écossais.
   
   J'avais déjà lu de lui “L'ombre du tueur” et avais déjà noté sa propension à laisser son héros se démener au milieu d'une multitudes d'intrigues pas toujours aisées à suivre pour le lecteur. On retrouve ce travers dans ce “Jardin des pendus” où la police d'Edimbourg se trouve confrontée à une guerre des gangs, à un trafic de prostituées venues d'Europe de l'Est, à une invasion de yakusas et à la réapparition d'un ancien nazi responsable d'un massacre calqué sur celui d'Oradour. Comme si ça ne suffisait pas, Rebus doit également veiller sur sa fille renversée par un chauffard et tombée dans le coma. Ça fait beaucoup pour un seul homme et pour le lecteur, un peu perdu dans ce catalogue des avanies, plus en tout cas que quand il arrive à Ed McBain de multiplier les intrigues dans une enquête du 87e.
   
    Rebus mène son enquête comme ses compatriotes jouent au football, le nez au ras du gazon, avec une opiniâtreté qui compense le manque de finesse et qui laisse le lecteur groggy, pas vraiment impatient de jouer le match retour.
   
   Curiosité 1. On note la présence d'une famille Petrec, originaire de Sarajevo.
   
   Curiosité 2. L'inspecteur Rebus aime le rock des années 70 (“The Hanging Garden”* est un titre de The Cure) et Ian Rankin parsème son récit de titres et de citations de chansons de l'époque. La traductrice n'a pas sa connaissance musicale, comme on peut le lire p. 278 où il est question d'une "vieille chanson sur la statu quo : “Paper plane”." Apparemment, le groupe Status Quo n'a pas vraiment marqué les mémoires. Autre défaillance de traduction, p. 96 où le terme "derechef" est pris au sens d'immédiatement (un sens que je lui ai moi-même longtemps attribué).
   
   * Titre original de ce roman.
   
   
   Série Inspecteur John Rebus
   

   1. Knots and Crosses (1987) L'Étrangleur d'Édimbourg
   2. Hide and Seek (1991) Le Fond de l'enfer
   3. Tooth and Nail (1992) Rebus et le Loup-garou de Londres
   4. Strip Jack (1992) Piège pour un élu
   5. The Black Book (1993) Le Carnet noir
   6. Mortal Causes (1994) Causes mortelles
   7. Let it Bleed (1996) Ainsi saigne-t-il
   8. Black and Blue (1997) L'Ombre du tueur
   9. The Hanging Garden (1998) Le Jardin des pendus

   10. Dead Souls (1999) La Mort dans l'âme
   11. Set in Darkness (2000) Du fond des ténèbres
   12. The Falls (2001) La Colline des chagrins
   13. Resurrection Men (2002) Une dernière chance pour Rebus
   14. A Question of Blood (2003) Cicatrices
   15. Fleshmarket Close (2004) Fleshmarket Close
   16. The Naming of the Dead (2006) L'Appel des morts
   17. Exit Music (2007) Exit Music
   18. Standing in Another Man's Grave (2012) - Debout dans la tombe d'un autre
   19. Saints of the Shadow Bible (2013) On ne réveille pas un chien endormi
   20. Even Dogs in the Wild (2015)
   21. Rather Be the Devil (2016)

critique par P.Didion




* * *