Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Histoire du verre - L'Antiquité de Florence Slitine

Florence Slitine
  Histoire du verre - L'Antiquité

Histoire du verre - L'Antiquité - Florence Slitine

Un extraordinaire raffinement décoratif
Note :

   Ce premier volume d'une série de sept retraçant l'histoire des arts du verre, de l'Antiquité à nos jours, s'ouvre - très logiquement - sur une brève présentation de la technique de fabrication du verre brut, témoignages de quelques auteurs antiques à l'appui. Pline l'Ancien, notamment, a raconté dans son Histoire Naturelle comment le verre fut découvert fortuitement par des commerçants qui avaient fait un feu sur une plage pour cuisiner leur repas. Ces marchands disposèrent les récipients contenant la nourriture sur le premier support qui leur était tombé sous la main, tiré de leurs marchandises: des blocs de natron. Tous les ingrédients nécessaires à la fabrication du verre était alors rassemblés: un élément vitrifiant (le sable ou plus précisément la silice), un fondant (en l'occurence, un produit riche en soude - le natron), et un stabilisant (la chaux qui pouvait être amenée par les coquillages dispersés dans le sable).
   
   A vrai dire, le récit de Pline n'est pas tout à fait crédible. Il est en effet peu probable qu'un simple feu de bois, en plein air, ait permis d'atteindre une température suffisante pour fondre le mélange de sable et de natron. Mais si l'histoire n'est pas vraie, elle est bien jolie. Et surtout, elle a le mérite d'exposer en toute simplicité les principes fondamentaux et la recette de la production du verre, des principes qui, fondamentalement, sont toujours d'application aujourd'hui.
   
   En réalité, le processus qui a conduit au développement de l'art du verre a sans doute été très lent. Tout a peut-être commencé avec l'obtention accidentelle par des potiers de fines couches de glaçure vitrifiée. Petit à petit, les artisans seraient parvenus à maîtriser ce phénomène, à jouer des éléments colorants et des effets décoratifs. Et de fil en aiguille, leurs expériences ont fini par donner naissance aux premiers véritables verres. On ignore à quel moment. Et l'on ignore où. Tout au plus peut-on pointer du doigt une région assez vaste englobant l'Egypte, la Syrie, la Palestine...
   
   Toujours est-il que dès le IIème millénaire av. JC, les anciens Egyptiens ont pu faire la preuve d'une remarquable maîtrise de ce nouveau matériau, maîtrisant la technique du verre mosaïqué (encore employée aujourd'hui dans certains petits objets, souvenirs typiques de Murano), jouant d'une grande variété de techniques de travail à froid (gravure, taille, polissage...) pour obtenir des effets décoratifs déjà très variés. Et ce n'est là que le début d'une très longue histoire dont ce livre se contente de ne feuilleter que les toutes premières pages: la transmission de l'art du verre de l'Egypte vers Rome et Byzance, l'invention de la technique du soufflage par des artisans romains au premier siècle av. JC. Et surtout une virtuosité, une inventivité, un raffinement décoratifs qui laissent sans voix mais à laquelle le texte de Florence Slitine et les très belles photos qui l'accompagnent rendent pleinement justice.
   
   J'avais auparavant pu apprécier le beau travail réalisé par Jacqueline Du Pasquier pour le deuxième volume de cette série consacrée à l'histoire du verre ("Histoire du verre - Le Moyen Age", un ouvrage déjà présenté ici même). Et à présent, le premier tome vient d'apporter une confirmation de tout le bien que j'ai pu penser alors de la démarche de l'éditeur. Voici une excellente série de livres d'art associant des textes de belle tenue (même si les questions techniques n'y sont pas très développées) et des illustrations d'une qualité remarquable.
   
   * Pour les autres tomes, taper "Histoire du verre", dans "Recherche"

critique par Fée Carabine




* * *