Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

God save la France: A Year In The Merde de Stephen Clarke

Stephen Clarke
  God save la France: A Year In The Merde

God save la France: A Year In The Merde - Stephen Clarke

Amusant mais un peu cliché quand même...
Note :

   Paul, un jeune businessman anglais est engagé par Jean-Marie, un patron parisien pour lancer une affaire de salons de thé sur Paris et en France. Jean-Marie compte sur l’expérience anglaise pour mener à bien ce projet. Or, l’anglicisation de ces fameux salons, devient vite l’occasion pour Paul de regarder vivre la France et Paris sous ses yeux d’Anglais.
   
   L’auteur, chapitrant son ouvrage par mois, c’est-à-dire, les mois où il est resté en France, mais aussi les mois de l’année où le pays travaille car, avec toutes les grèves les ponts et les 35 heures, le jeune Anglais post-thatchérien fait un bilan de la France paresseuse et revendicatrice tout en restant admiratif des parisiennes parfumées –dont il profite largement- de la médecine hospitalière, tout en essayant de s’adapter à la nourriture et au fromage en particulier. Il apprend à connaître la bourgeoisie d’affaires parisienne avec ses tenants et aboutissants politico-financiers, la France rurale et ses chasseurs, les crottes de chiens chères à nos semelles, mais surtout apprend notre belle langue, ce qui donne des dialogues assez amusants entre ceux qui essaient de lui parler (dont il traduit la prononciation) ou quand le narrateur lui-même s’efforce de rendre en anglais des expressions françaises, si bien qu’au bout du compte, Paul se sent étranger aussi bien dans son propre pays quand il y revient qu’en France où il vit momentanément.
   
   L’ensemble baigne toujours dans cet humour demi-teinte cher aux Anglais, avec cette distance ironique sur toutes choses. Même dans la pire situation, Paul s’accommode du fait et le rend positif, un positivisme tout «anglo-saxon», mot qu’il déteste s’entendre dire par les Français, prétextant qu’il s’agit d’un peuple barbare d’une autre époque. Au cours de ces pérégrinations parisiennes, le narrateur, bien sûr, découvre les joies du sexe à la française avec nos compatriotes, et les scènes de jambes en l’air – toujours avec cette distance ironique anglaise – parsèment l’ouvrage.
   
   Il reste, en définitive, un ouvrage agréable à lire, peut-être un peu stéréotypé en ce qui concerne la France dans son ensemble, sûrement plus vrai dans la peinture de la vie parisienne.
   ↓

critique par Mouton Noir




* * *



Vous avez dit irritant?
Note :

    Une amie m'a prêté ce livre en m'affirmant qu'il était plutôt sympa. La quatrième de couverture que l'humour est parfait, grinçant et que le livre est une caricature de la France et des français très réussie.
   
   Le moins qu'on puisse dire, c'est que j'ai été déçue. Je m'attendais à être irritée, énervée. Je m'attendais à voir envie d'étriper le héros, tant il m'agaçait. Mais pourtant, mon orgueil patriotique n'a guère été touché. S'il y a une seule chose qui m'a agacée, c'est l'ennui que j'ai ressenti en lisant ce livre. Certes, il y a quelques moments pas totalement inintéressants, parfois même les français sont plutôt bien décrits. Mais l'intrigue (une fois qu'on a réussi à la distinguer) ne nous donne pas envie de nous plonger dans le livre mais plutôt de passer à un bouquin plus intéressant. L'humour anglais, moi j'en suis une grande admiratrice. Le souci, c'est que là je ne l'ai pas trouvé. Je pensais que je trouverais le livre trop cliché. Il ne l'était pas assez.
   
    De plus, l'auteur n'a rien trouvé de mieux que de mettre plein de scènes à caractère sexuel pour compenser le tout. Même si je suis toujours un peu agacée du fait que même de bons auteurs se sentent obligés de mettre des scènes de ce genre là dans leur oeuvre, là on est au zénith. En effet, la différence réside dans le fait que dans certains bons bouquins les scènes sexuelles sont coincées exprès dans l'intrigue uniquement pour qu'elles y soient. Là le problème c'est que c'est l'intrigue qui est coincée dans les scènes sexuelles uniquement pour qu'elle y soit.
   
    Bref, c'est un livre banal. Ennuyeux. Monotone. Peu amusant à part quelques modestes points culminants. Peu irritant alors qu'il devrait l'être. La France mérite mieux.
   
    Bon, vous pouvez toujours essayer de lire ce livre étant donné que tout le monde sauf moi l'a trouvé génial (ce qui me conduit à penser que je suis un moineau vraiment bizarre, enfin bon peu importe) mais selon moi c'est du temps perdu. Allez plutôt essayer "Bienvenue au club " de Jonathan Coe, pour voir ce qu'est l"humour.
   
    Pour ma part, une seule chose est certaine, je ne lirai pas la suite.

critique par Moineau




* * *