Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Manuel d'autodéfense féministe de Sonia Feertchak

Sonia Feertchak
  Manuel d'autodéfense féministe

Manuel d'autodéfense féministe - Sonia Feertchak

Féminisme, pas mort !
Note :

   La semaine dernière, ma fille (16 ans) a tranquillement asséné : "Moi, je en suis pas féministe". Même pas eu le temps de riposter, l'Homme l'a fait à ma place : " Evidemment,, vous avez tout et ça vous semble normal".
   
   Alors, pour rafraîchir la mémoire de nos demoiselles (à partir de 13 ans environ), je conseille fortement de laisser traîner dans un endroit stratégique (au hasard, devant l'ordi) ce Manuel d'autodéfense féministe.
   Il ne s'agit pas d'apprendre aux demoiselles l'art et la manière de donner des coups aux mecs qui oseraient les embêter (quoiqu'il leur rappelle qu'en cas de nécessité un bon coup de genou bien placé...) mais de leur donner quelques notions d’histoire, de leur faire comprendre que montrer trop de peau peut provoquer des effets indésirables chez les mâles ou de leur donner tout un répertoire de phrases ou de solutions pratiques pour réagir quand trop c'est trop.
   
   L'auteure, Sonia Feertchak, dans l'avant-propos précise qu'elle a ressenti la nécessité de ce livre par le courrier reçu après la parution de l'encyclo des filles. On reste ébahies devant tant de souffrance et de soumission aux désirs masculins...
   
   Il s'agit donc bien de remettre les pendules à l’heure, de montrer l'influence normative et culpabilisante de la société (voir en particulier les citations d'Eve Ensler, auteure des monologues du vagin , ouvrage à lire absolument en dépit de son titre un peu cru, (pas tout de suite par nos filles quand même)).
   
   Un petit livre par la taille, mais très complet, accompagné d'une bibliographie à la fois destinée aux filles et aux mères, et qui n'est pas anti-mecs, qu'on se le dise !
   
   Seuls petits bémols: les néologismes pas franchement nécessaires et l'absence de couleurs autres que la déclinaison de rouges qui nuit un peu à l'attrait du livre et ne met pas forcément en valeur les illustrations de Catel ; mais bon, je suppose que l'aspect économique a primé, pour cinq euros, cela tient déjà du prodige !
   
   Une petite citation pour la route: "Le féminisme n'a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours." Benoîte Groult.
   Et une dernière pour alléger un peu l'atmosphère: "Le féminisme c'est de ne pas compter sur le prince charmant." Jules Renard.

critique par Cathulu




* * *