Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

J'aurais préféré vivre de Thierry Cohen

Thierry Cohen
  J'aurais préféré vivre
  Je n'étais qu'un fou

J'aurais préféré vivre - Thierry Cohen

Moi aussi j’aurais préféré qu’il vive...
Note :

   Je ne suis pas méchante, je suis parfaitement capable de donner un avis négatif dans la joie et la bonne humeur, je déteste faire de la peine, et je me trompe plus souvent qu’à mon tour.
   D’ailleurs, franchement, il y a du bon dans ce roman…
   
   L’idée.
   Elle est bonne.
   Vraiment.
   
   C’est un jeune homme de vingt ans qui est désespéré : il vient de déclarer son amour à la belle Victoria et il s’est pris une rebuffade violente en pleine poire. Adieu monde cruel, tout ça, dans un sursaut de rage il attente à sa vie. Et puis il se réveille. Mais des années se sont écoulées, et il n’en a, bien sûr, aucun souvenir. Et puis ça recommence, deux ans plus tard, ou six, aléatoirement, de temps en temps, le jour de son anniversaire, il ouvre un œil. Pendant qu’il vit sans vivre - parce qu’il ne s’agit pas d’un bête coma, ouh la, non, non, quand il n’est pas conscient, il vit - (tout le monde suit ? Bien.) il est mauvais. Ouh qu’il est vilain. Néglige ses enfants, bat sa femme, la trompe, tout ça. Et une partie d’une journée de lucidité de temps en temps, c’est peu pour comprendre ce qui lui arrive…
   
   Donc, l’idée, impeccable.
   
   C’est la façon (je la trouve scolaire). Et l’épilogue (je le trouve convenu). Je suis réfractaire. Pas aimé du tout.
   
   Mais je vais vous dire, ça m’a fait penser à Paul Coelho, alors, hein, mon avis, face aux milliers de lecteurs qui adorent…
    Bon. Vous n’avez pas de soucis à vous faire, Thierry Cohen.

critique par Cuné




* * *