Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Doggy Bag- Saison 2 de Philippe Djian

Philippe Djian
  Maudit Manège
  Ça c'est un baiser
  Vers chez les blancs
  Doggy Bag- Saison 1
  Doggy Bag- Saison 2
  Doggy Bag- Saison 3
  Doggy Bag- Saison 4
  Sainte-Bob
  Frictions
  Impuretés
  Doggy bag- saison 5
  Bleu comme l’enfer
  Impardonnables
  Incidences
  Lorsque Lou
  Marlène

Philippe Djian est un écrivain français né en 1949.

Doggy Bag- Saison 2 - Philippe Djian

Le bon filon
Note :

   Dans la deuxième saison de 'Doggy Bag', Philippe Djian continue de nous faire partager les aventures, les maux existentiels et les déboires sentimentaux de la famille Sollens.
   «Il faut que le lecteur soit vampirisé» , c’est encore un souhait de l’auteur qui ne reste pas un vœu pieux : les événements s'enchaînent à une vitesse déconcertante, ne laissant aucun répit tant aux lecteurs qu'aux protagonistes de ce livre.
   
   Edith semble avoir définitivement choisi son amant en la personne de Marc ; David prend (à son corps défendant ??) l’option - mariage avec Josianne, la belle infirmière aux attributs «incontournables». Victor Sollens, quant à lui, est soudain investi d'un élan de réhabilitation familiale, avec sa nouvelle petite-fille Sonia d'un côté et sa femme Irène de l'autre. Celle-ci, à contrario, est prise d'une libido exacerbée l'entraînant dans diverses péripéties...
   
    «S'il avait eu besoin d'une preuve qu'Irène n'avait toujours pas digéré leur séparation et qu'elle lui en tenait passablement rigueur, il l'avait. Il suffisait de lever les yeux sur elle pour s'assurer qu'elle ne plaisantait pas - alors que la grande majorité des couples autour d'eux
   avaient connu les mêmes problèmes, s'étaient défaits, s'étaient séparés, s'étaient difficilement supportés, survivaient tant bien que mal …..

   
   De toutes ces histoires personnelles imbriquées les unes dans les autres, il ressort un livre palpitant, riche en rebondissements.
   
   L'auteur sait parfaitement jouer avec les sentiments de ses personnages de telle sorte que l'on passe de l'amusement à une remise en question de soi en un tour de main.
   
   Alors que demander de plus d'un roman qui se lit vite, qui n'est pas ennuyeux et qui a parfaitement su faire la transition entre les tomes 1 et 2 ?
   
   Il semble que Philippe Djian ait trouvé le bon filon...
    ↓

critique par Jaqlin




* * *



Roman-feuilleton
Note :

   Ca y est ! Je me suis mise à la suite !
   
   Cela faisait pourtant un moment que je l’avais dans ma bibliothèque, mais j’hésitais à chaque fois que ma main frôlait ce livre… Oui, et tout simplement parce que je n’avais pas été fortement convaincue par ce roman-feuilleton… Cependant, comme l’auteur n’est pas bête, il nous laisse sur notre faim à la fin du dit livre et forcément, si on est un tant soit peu curieux, on a tout de même envie de savoir ce qu’il en est
   …
   Donc, voici la suite des aventures de la famille Sollens : Marc et David les deux frères, Victor le père, Irène la mère et bien évidemment Edith, Josianne et Sonia… les femmes sans lesquelles il n’y aurait pas lieu d’avoir une histoire…
   
   L’histoire débute donc sur la révélation récemment faite : Sonia (âgée de vingt ans) est la fille de Marc et d’Edith…
   
   La trame de cet épisode est basée sur plusieurs évènements. Tout d’abord le nouveau statut de Marc, puis le mariage de David et de Josianne, la prise de conscience de Victor qui veut reconquérir le cœur d’Irène et entrer dans la vie de sa nouvelle petite-fille Sonia, l’accident de Joël, le petit ami de Sonia… Enfin quoi qu’il en soit, on n’a pas le temps de s’ennuyer, il y a sans arrêt un autre évènement qui a des répercussions sur tous ces personnages…
   
   Même si comme la dernière fois il y a des côtés qui m’ont quelque peu déplu, comme la référence incessante au sexe (j’avoue qu’à certains moments je ne vois pas l’intérêt), quelques longueurs et répétitions concernant Victor, on ne peut pas dire que j’ai été captivée de bout en bout mais, oui il y a un mais, il va falloir que je me procure le tome 3, parce que et bien ce livre finit sur un point d’interrogation et franchement… on a bien envie de savoir comment cette histoire va terminer…
   
   Voilà, en résumé un avis mitigé, mais un auteur très intelligent qui sait comment appâter son lecteur… ;o)

critique par Mme Patch




* * *