Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le monde sans les enfants de Philippe Claudel

Philippe Claudel
  Meuse l'oubli
  Trois petites histoires de jouets
  La petite fille de Monsieur Linh
  J'abandonne
  Le bruit des trousseaux
  Les âmes grises
  Quelques-uns des cent regrets
  Le café de l’Excelsior
  Le rapport de Brodeck
  Le monde sans les enfants
  Les petites mécaniques
  L'enquête
  L'arbre du pays Toraja
  C comme Le rapport de Brodeck T 1&2

Philippe Claudel est un écrivain et réalisateur français, né le en 1962.

Le monde sans les enfants - Philippe Claudel

À partager, grands et petits
Note :

   Peut-on imaginer un monde sans bruit, sans rire, sans gazouillis, un monde sans rêves, sans joies, sans espoirs ? Ce monde-là serait alors d’une insupportable tristesse car dépourvu de ceux qui incarnent cette candeur mêlée de vivacité parfois tellement lucide : les enfants.
   
   Telle est la projection, catastrophe, dont Philippe Claudel tire la première histoire de cet ouvrage tout en fraîcheur, en poésie et en perspicacité.
   
   S’ensuivent alors dix-neuf autres nouvelles illustrées par Pierre Koppe où l’auteur s’immisce dans le monde fantastique de l’enfance faisant ressurgir aussi bien des démons intérieurs. Aux côtés de l’insouciance des joies, des rires et de l’espoir cohabite aussi un univers fabuleux peuplé de cauchemars, de créatures extraordinaires, d’angoisses, de complexes, de guerre et de mort. Car l’enfance, c’est tout cela.
   
   Il arrive de temps à autre qu’un livre jeunesse puisse s’adresser à un public bien plus large. Ici, ce serait l’inverse. Ces textes sont au départ à destination des adultes et pourtant ils sont tout à fait recevables par les enfants qui comprennent fort bien certaines ruptures de ton et changements de registre. Quelques histoires sont de surcroît colorées d’un humour qui leur permet largement de prendre de la distance par rapport au récit.
   
   Comme tout recueil de nouvelles, la diversité des textes permet à chacun d’établir ses préférences et si en plus il est possible de partager ses sensations, l’ouvrage prend alors davantage de valeur.
   
   De bons moments de lecture, assurément, qui combinent avec grâce l’humour, certaines réalités difficiles (comme la maladie, la maltraitance, la guerre…) et des réflexions citoyennes sur certaines dérives de la société.

critique par Véro




* * *