Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Coup de chaleur de Ed McBain

Ed McBain
  Cash cash
  La rousse
  Un poulet chez les spectres
  Vêpres rouges.
  La cité sans sommeil
  Isola Blues
  Le frumieux Bandagrippe
  87e District (Tome 3)
  Nocturne
  Coup de chaleur
  Envoyez la fumée!
  Mourir pour mourir
  87ème district (Tome 1)
  Dix plus un
  87ème district (Tome 2)

AUTEUR DU MOIS D'AOUT 2005

Ed Mc Bain, de son vrai nom Salvatore Lombino est né en 1926. Il est mort en 2005 d'un cancer. Il a écrit de très nombreux polars qui se sont vendus à plus de 100 millions d'exemplaires dans le monde. Il a également participé à la rédaction de nombreux scénarios (« Les Oiseaux » pour Hitchcock ou pour la série Colombo, entre autres).


Il a surtout connu le succès avec son équipe du 87ème commissariat d'Isola, ville qu'il n'a pas hésité à inventer totalement pour les besoins de sa série commencée dans les années 50, et qui l'a accompagné ensuite toute sa vie.

Il a également publié d'autres romans policiers sous le nom d'Evan Hunter.

Coup de chaleur - Ed McBain

Isola sous un soleil torride
Note :

   Isola. Son commissariat du 87ème district. Des morts, des crimes, à la pelle. Le soleil n’arrête pas le mal ! Steve Carella, Bert Kling, Meyer Meyer sont à la peine.
   
   A son habitude, Ed McBain entrecroise plusieurs intrigues, s’intéresse aux peines de coeur de Bert Kling qui, jusqu’au bout, croira pouvoir sauver son couple. Autant le dire, cette partie là ne se termine pas bien.
   
   « Il trouva Kling dans la salle de repos, en bas, peu après la fin de l’interrogatoire. La pièce était dans l’obscurité, Carella n’avait pas pris la peine d’allumer le plafonnier parce qu’il ne faisait que passer pour gagner la porte arrière du bâtiment et le parking où il avait garé sa voiture. Tout d’abord iI vit seulement quelqu’un allongé sur un des lits de camp, le visage tourné vers le sol. Puis il comprit que la personne pleurait. Et puis il reconnut Bert Kling.
   Il s’approcha du lit.
   Il s’assit sur le bord.
   Il posa la main sur l’épaule de son ami.
   - Raconte-moi, dit-il. »

   
   Pas drôle, hein, la fin ?
   
   Mais il aura fallu, avant d’en arriver là, résoudre des affaires bien tordues, ou simplement sordides.
   Echapper également à un ancien «client» ressorti de prison bien déterminé à se venger. Se lancer sur la piste de dealers …
   
   On ne s’ennuie pas chez Ed McBain, et, bon sang qu’il fait chaud !

critique par Tistou




* * *