Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Baka! de Dominique Sylvain

Dominique Sylvain
  Baka!
  La fille du samouraï
  Régals du Japon et d'ailleurs
  La nuit de Geronimo
  Passage du désir
  Guerre sale
  Vox
  L’absence de l’ogre
  Ombres et soleil
  Kabukicho

Dominique Sylvain est née en 1957 en Lorraine. Elle débute en tant que journaliste, puis part vivre au Japon, où elle écrit son premier polar. Elle est l'auteur de nombreux romans policiers.
(Source éditeur)

Baka! - Dominique Sylvain

Quick Japon
Note :

   Le sujet:
    Louise MORVAN, détective privée, abandonne son QG de la cité des science et les demis de Pépé Maurice, pour le pays du Soleil Levant. Il a été engagé par l'êvêque Chevry-Toscan car son neveu fait des siennes au japon, elle devra dans Tokyo tâcher d'éclaircir les liens qui unissent le neveu à différents personnages comme Boss Gonzo, Nikko Thomson ou encore Eve Steiner.
   
    Mon avis:
   Le livre n'est pas abouti, on sent quelques choses dans le style mais soit par manque de temps soit par manque d'expérience ( c'est en effet le premier roman de l'auteur ) les descriptions n'y sont pas complètes, les personnages pas crédibles.
   
    Le texte n'est globalement pas assez travaillé, 219 pages, une cinquantaine de plus n'aurait à mon sens pas été de trop, afin de fluidifier l'histoire qui n'a en fait pas vraiment d'intérêt. L'intrigue est creuse, et certains passages que l'on ne s'explique pas n'apportent rien de plus ( Chap 19 par exemple ). De temps en temps vous trouverez çà et là des mots en japonais traduit, sans doute pour donner un effet de réalité et pour tenter de recréer un univers japonisant, ce n'est pas vraiment ce que j'appelle réussi.
   
    Je ne vous parle même pas du pseudo rebondissement final.
   
    La critique n'est pas longue c'est dire à quel point le livre m'a plu.
   
    PS : Pour les courageux, soyez rassurés vous l'aurez lu en moins de deux heures.
    ↓

critique par Heiho




* * *



Not so lost in translation
Note :

    Louise Morvan est détective privée à Paris. Elle se retrouve chargée par l'évêque Chevry-Toscan d'une mission au Japon: il veut qu'elle comprenne ce que fricote son neveu, Florent, qui lui a demandé une forte somme d'argent. Louise se rend donc à Tokyo, prend contact avec Michael Murat, un flic français, engage une hôtesse de bar, Eve Steiner comme interprète et commence son enquête. Mais entre l'entrée en scène de la pègre locale, d'un homme politique, d'une étrange antiquaire et d'un acteur de rakugo et la découverte des mensonges de l'évêque et d'un meurtre, le séjour tokyoïte de la jeune parisienne se révèle rapidement plus mouvementé que prévu.
   
   "Baka!" est la première aventure de Louise Morvan, qui a la particularité d'être une femme détective ce qui est rarissime dans la littérature française. "Dure comme le silex et belle comme le marbre", cette femme est aussi téméraire qu'intelligente, et terriblement obstinée. On découvre dans ce premier opus son environnement parisien, le café du canal Saint Martin où elle a ses habitudes, son bureau hérité de son oncle assassiné, son ascendance britannique par sa mère et ses relations un peu compliquées avec les hommes, qui se bousculent dans sa vie et auxquels elle ne s'attache pas. Projetée dans un environnement pour le moins dépaysant, Louise fait preuve d'une belle capacité d'adaptation et de réaction, menant rapidement une enquête qui si elle n'est pas franchement révolutionnaire est ma foi fort agréable à lire, ce qui vient très certainement de la description passionnante d'un Tokyo où se côtoient Love Hotels et temples bouddhistes, où un quartier entier est dédié aux librairies, où il pleut sans arrêt (c'est l'été), où on vole les parapluies de préférence à toute autre chose et où les interrogatoires durent des heures.
   
   L'énergie du personnage principal, la description de cette ville totalement étrangère à notre façon de vivre et un style enlevé et plein d'humour font de ce roman une réussite. Louise Morvan est une héroïne qu'on a très envie de suivre: ça tombe bien, ce personnage qui est paraît-il un mélange de Fantômette et d'Agnès Villermosa (ce personnage formidablement interprété par Françoise Dorléac dans "L'homme de Rio") a mené au moins cinq enquêtes supplémentaires. Pauvre PAL!

critique par Fashion




* * *