Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Out de Natsuo Kirino

Natsuo Kirino
  Out
  Le Vrai monde
  L’Ile de Tokyo

Natsuo Kirino est une écrivaine japonaise de romans (souvent policiers), née en 1951 à Kanazawa.

Out - Natsuo Kirino

Polar japonais
Note :

   Grand prix du roman policier au Japon.
   
   Le sujet:
   Dans une usine de Tôkyô, quatre femmes travaillent de nuit. Leurs maris sont tous infidèles ou violents, et détestés. Lorsque Yayoi finit par étrangler son conjoint, c'est une véritable descente aux enfers qui commence pour elle et ses complices.
   Leur route croise celle de Mitsuyoshi, un ancien homme de main hanté par le supplice qu'il a fait subir à ... une femme. Entre eux s'engage très vite une terrifiante lutte à mort...
   
   
   Mon avis:
   Le livre est assez intéressant pour plusieurs raisons :
   Il nous montre la vie difficile des femmes ordinaires du Japon moderne, qui, entre leur difficile travail de nuit dans une fabrique de plats cuisinés, leurs obligations domestiques etc. n'arrivent pas à s'épanouir.
   
   On y croise entre autres, différents personnages comme des Brésiliens (d'origine Japonaise) qui de retour au pays pour diverses raisons ( c'est pour moi le premier roman Japonais dans lequel ces personnages sont présents) vivent en communauté dans des conditions précaires, qui pourraient nous faire penser aux foyers So.Na.Co.Tra du début des années 80. (Il faut savoir qu'il ne sont généralement pas aimés des Japonais), des filles émigrées de Chine et
   d’autres pays d'Asie, venues chercher fortune dans les clubs privés de la capitale Nippone, des mafieux, des flics, et tout ce qui devrait faire d'un thriller une réussite, pourtant... pourtant on a du mal, bien qu'ils soient assez réalistes, à s'attacher aux personnages.
   
   On passe d'une situation à une autre (sans rien dévoiler ... hein ! ) avec quelques invraisemblances, les descriptions auraient mérité d'être retravaillées, tout comme les dialogues d'ailleurs, heureusement (pour nous) l'intrigue et le suspens tiennent malgré tout à peu près la route et nous donne envie de savoir quelle sera la chute.
   
   En fait ce bouquin n'a rien d'extraordinaire, est-ce dû à l'écriture somme toute banale ou à sa traduction, mais ...
    ↓

critique par Heiho




* * *



Hommes/Femmes...
Note :

   4 femmes au japon travaillent ensemble de nuit dans une usine de préparation de paniers -repas. Le travail y est pénible mais un peu plus rémunéré qu’un travail de jour. Mais elles ne vivent pas bien pour autant; la vie est chère au japon. Chacune d’entre elles a un profil différent et représente les strates de la société japonaise ouvrière. Une chance, elles s’entendent bien sur le travail mais ne se fréquentent pas; jusqu’au moment où l’une d’elle, Yayoi, aura besoin d’un sérieux «coup de main», et là tout va s’enchaîner très rapidement.
   
    La folie meurtrière va tout fausser. Leur vie sera liée à jamais. Une femme, le pilier, Masako, qui a le niveau le plus élevé et qui ne devrait pas se trouver dans cette atmosphère ouvrière va prendre tout en main. Elles sont futées et organisées. Mais voilà qu’un homme va être accusé à tort. Manque de chance, elles ne l’avaient pas prévu, cet homme à des comptes à régler avec son passé qui resurgit enfin pour en finir. Le roman prend dès lors un tournant haletant,et déborde de sentiments divers. Il faudra avoir le cœur bien accroché à certains moments pour continuer sa lecture (âme sensible s’abstenir). Ce roman ne laisse place à aucune pitié, ni à aucune condescendance. C’est un roman que l’on a du mal à lâcher malgré tout, tellement les situations, les comportements, les manipulations et les aspects psychologiques sont bien décrits. Un bon roman.

critique par Shéhérazade




* * *