Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Gratitude Journal IX 2004-2008 de Charles Juliet

Charles Juliet
  Lambeaux
  Attente en automne
  L'annee de l'éveil
  Journal I & VII : Ténèbres en terre froide - Apaisement
  Dans la lumière des saisons
  Lumières d'automne Journal VI- 1993-1996
  Gratitude Journal IX 2004-2008

Charles Juliet est un écrivain français, né dans l'Ain en 1934.
Il a reçu en 2013 le Prix Goncourt de la poésie pour l'ensemble de son œuvre.

Gratitude Journal IX 2004-2008 - Charles Juliet

Edition P.O.L.2017
Note :

   Tout d'abord signaler que j'étais en pleine lecture de ce journal quand j'ai appris le décès de l'éditeur... Je ne le connaissais bien sûr pas personnellement, mais tous les livres découverts chez lui au fil des années m'ont plu.
   
   Au fil du temps, les titres des Journaux de Charles Juliet semblent vraiment coller à sa vie. Après Apaisement (on est loin du premier, Ténèbres en terre froide!) voici Gratitude, dont j'apprends en fin de volume que le texte a été envoyé à l'éditeur fin 2016. Il reste à souhaiter encore plein de jours à l'auteur et attendre le prochain volume!
   
   "Gratitude, c'est le mot qui me vient quand je considère la vie que j'ai eue. Car la chance, à plusieurs reprises, a été avec moi, si bien qu’elle a déterminé mon destin : maman Ruffieux et sa famille, les enfants de troupe, ma rencontre avec M.L., la rencontre avec P.O.L... Aussi, lorsque je songe à tous ceux -amis, parents, sages, mystiques, écrivains, poètes, peintres, artistes, jazzmen, chanteurs, chanteuses...-, à tous ceux qui m'ont tant apporté, je suis éperdu de reconnaissance."
   

   Comme d'ordinaire, Charles Juliet parle de rencontres, d'adaptations de Lambeaux, de sa vie. Des personnages connus apparaissent, mais aussi des anonymes, avec lesquels souvent le courant est passé, qui se sont confiés, des personnes aux blessures, souvent d'enfance, encore saignantes, parfois refermées. Une impression de simplicité, de plénitude, sans chichis ni recherche de style. Sans masque, tout en gardant pour soi ce qu'il convient, respectant les anonymats quand c'est nécessaire, même si l'on prend plaisir à retrouver des noms, par exemple lors de cette visite dans une librairie de Tours.
   
   "Ce n'est pas parce qu'on ne peut tout dire dans un journal que la véracité de ce qui s'y trouve écrit doit être remise en cause."
   

   Un passage du Talmud: "Il ne faut jamais demander son chemin à quelqu'un qui le connaîtrait, on pourrait ne pas s'égarer."
   
   "A une lycéenne
   
   Si tu veux écrire un poème
   surtout surtout
   ne cherche pas
   à faire de la poésie
   laisse-toi simplement
   traverser par les mots
   qui te viennent.
   Ce que tu sens ce que tu ressens
   cette brume qui veut
   prendre corps
   laisse-là s'épancher
   sur la page
   Surtout n'enjolive pas
   ce qui t'est donné
   Tiens-toi au plus intime
   au plus vrai de toi-même
   et les vers apparus
   deviendront ces pépites
   que les chercheurs de vie
   aiment à trouver
   au creux de leur tamis.
   

   Voilà qu'il a renforcé ma liste à lire, avec David Le Breton, Etty Hillesum, Fabienne Verdier, ...

critique par Keisha




* * *