Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla de Jean-Christophe Rufin

Jean-Christophe Rufin
  L'Abyssin
  Le parfum d’Adam
  Asmara et les causes perdues
  Le grand Cœur
  Sept histoires qui reviennent de loin
  Globalia
  Immortelle randonnée - Compostelle malgré moi
  Le collier rouge
  Katiba
  Check-Point
  Le tour du monde du roi Zibeline
  Le suspendu de Conakry
  Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla

Jean-Christophe Rufin est un homme de lettres français, diplomate et ambassadeur, né en 1952. Il a été élu à l'Académie française en 2008.

Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla - Jean-Christophe Rufin

Quand on aime, on ne compte pas
Note :

   " Il nous semble aujourd'hui que le mariage est quelque chose de trop sérieux pour le confier à des jeunes gens. Ce devrait être un aboutissement, vous ne croyez pas ? Un but à atteindre, un idéal. Pour y parvenir, il faudrait toutes les ressources de la maturité, toutes les leçons de l'expérience et le temps surtout, le temps pour rencontrer la bonne personne et la reconnaître. "
   

   Le narrateur est le gendre des deux principaux personnages et il va nous conter une bien curieuse histoire puisque ses beaux-parents Ludmilla et Edgar se sont mariés sept fois. Il est impossible d'imaginer le destin de l'un sans l'autre. Tout commence en 1958 dans un village perdu de l'Ukraine, tout commence par un coup de foudre et ensuite voilà, le lecteur se trouve emporté dans le tourbillon de cet amour tumultueux.
   
   Un récit presque autobiographique puisque Jean-Christophe Rufin a épousé trois fois sa seconde épouse. L'écriture est savoureuse, je ne me suis pas ennuyé un seul instant et malgré ces sept mariages, jamais je n'ai eu l'impression de redite, à chaque fois Jean-Christophe Rufin réussit à nous surprendre.
   
   Le premier mariage est un mariage blanc. le second, un mariage d'opérette, le troisième, un mariage de convenance, le quatrième, un mariage pour les médias, le cinquième, un mariage d'exil, le sixième comme un premier mariage, un mariage d'amour. Quant au septième, il sera sans aucun doute le plus inattendu et le plus attendrissant.
   
   "C'est simple. Il croit qu'il y aura là-haut je ne sais quel type avec une barbe blanche, saint-Pierre ou un autre. Et qu'en nous voyant, séparés par la mort, il nous proposera de nous marier."
   

   Passant de la célébrité et du monde de l'argent qui vous fait perdre tout contact avec la réalité à la spirale du déclin où les prétendus amis disparaissent, Ludmilla et Edgar voient leur amour se transformer en une amitié qui les lie plus profondément encore et ils vont trouver dans la vieillesse la sérénité et la plénitude. Un récit en forme de conte, où le lecteur traverse la seconde moitié du XXe siècle tout en suivant les amours rocambolesques de deux personnages très attachants.

critique par Y. Montmartin




* * *