Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

H comme: Le spécimen de Walter Hill

Walter Hill
  H comme: Le spécimen

H comme: Le spécimen - Walter Hill, Matz

C'est bon de se faire peur parfois
Note :

   Dessins : Julen Ribas
   
   Une jeune femme ukrainienne, la docteure Irina Danko est retrouvée par des services russes qui l'interrogent sur sa disparition et sa réapparition en pleine Sibérie. Irina reste muette. Elle travaillait dans un centre ultra secret, ultra protégé avec des détenus particulièrement dangereux, au profit d'un groupe pharmaceutique.
   
   Irina rêve aussi beaucoup, des rêves étranges dans lesquels elle remonte le temps. Un événement bientôt va bousculer sa vie de médecin, c'est ce qu'elle se rappelle mais qu'elle ne raconte pas aux Russes.
   
   Dessin et couleurs : Julien Ribas, très bien, c'est que parfois il nous ferait peur ; il rend parfaitement les scènes angoissantes, par ses couleurs, ses planches de tailles différentes (notamment une double page en milieu de volume).
   Scénario original : Walter Hill, adapté et traduit par Matz. Fou et implacable. La science fiction couplée à de la recherche scientifique, tout cela fonctionne et peut même poser pas mal de questions. Ça me fait penser à un film avec Lino Ventura qui m'avait profondément marqué (après quelques recherches, je pense qu'il s'agit de La grande menace, de Jack Gold avec également Richard Burton). Ceux qui l'ont vu comprendront sûrement ma référence, quant aux autres, je conseille fortement et le visionnage du film et la lecture de cette bande dessinée. Les deux doubleront ce sentiment de malaise, mais c'est bon de se faire peur parfois...

critique par Yv




* * *