Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: La Fin de Mats Strandberg

Mats Strandberg
  Ados: La Fin

Ados: La Fin - Mats Strandberg

Dès 15 ans
Note :

   Thèmes : Catastrophe, Fin du monde, Comète
   
   J'étais très intéressée par ce titre et j'apprécie énormément les choix éditoriaux de "La belle colère". En plus La Fin étant un roman young adult ayant pour thème la fin du monde, j'étais très curieuse de savoir de quoi il retournait. Le point de départ de l'intrigue est plutôt intéressante et très bien mise en avant par une entrée en matière assez inquiétante : une vague immense de dépression, de gens moroses, tristes ou affolés par l'annonce des autorités publiques d'une comète qui va percuter la Terre dans trois mois. Les scientifiques sont formels, cette comète va provoquer un cataclysme si violent que toute vie humaine sera éradiquée de la planète. Comme un second Big Bang. Mais nous sommes en 2019 et la vie se poursuit mais que vaut-elle ? Voit-on l'amour, la famille, l'amitié, la justice comme avant ?
   
   Les questions posées sont excellentes toutefois je n'ai guère accroché au reste du roman qui se tourne plus vers une intrigue thriller avec une intrigue orientée sur les déboires amoureux d'un adolescent. Il est fou amoureux mais voilà sa belle part avec un autre, le trompe... puis meurt, assassinée. Mais par qui ? Telle va être l'enquête du livre qui n'a plus rien d'un roman pré apocalyptique et c'est ce que je lui reproche. Cela m'a déçue car personnellement je n'ai pas accroché à cette histoire ni au personnage éploré devant son amour perdu. J'ai plus eu l'impression de lire une histoire d'amour tragique que ce pour quoi ce roman m'avait attirée à la base.
   
   Une lecture en demie teinte donc qui m'a rappelé un autre roman du même genre Si c'est la fin du monde. Les réflexions sont les mêmes, sur le deuil, la famille, le poids du regard des autres et comment on peut réagir face à l'idée de la mort, prochaine ou certaine. Je suis d'autant plus étonnée que d'habitude je suis très bon public sur les films catastrophes (j'adore ça!) mais là ça n'a pas fonctionné malgré une excellente entrée en matière qui m'avait bien plu. D'autant plus que je trouve la couverture superbe et très attirante.

critique par Laël




* * *