Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Nocturne de Ed McBain

Ed McBain
  Cash cash
  La rousse
  Un poulet chez les spectres
  Vêpres rouges.
  La cité sans sommeil
  Isola Blues
  Le frumieux Bandagrippe
  87e District (Tome 3)
  Nocturne
  Coup de chaleur
  Envoyez la fumée!
  Mourir pour mourir
  87ème district (Tome 1)
  Dix plus un
  87ème district (Tome 2)

AUTEUR DU MOIS D'AOUT 2005

Ed Mc Bain, de son vrai nom Salvatore Lombino est né en 1926. Il est mort en 2005 d'un cancer. Il a écrit de très nombreux polars qui se sont vendus à plus de 100 millions d'exemplaires dans le monde. Il a également participé à la rédaction de nombreux scénarios (« Les Oiseaux » pour Hitchcock ou pour la série Colombo, entre autres).


Il a surtout connu le succès avec son équipe du 87ème commissariat d'Isola, ville qu'il n'a pas hésité à inventer totalement pour les besoins de sa série commencée dans les années 50, et qui l'a accompagné ensuite toute sa vie.

Il a également publié d'autres romans policiers sous le nom d'Evan Hunter.

Nocturne - Ed McBain

48ème épisode
Note :

   Vous imaginez ça ! 48ème épisode ! Et ça n’est pas le dernier ! Il y en aurait une soixantaine jusqu’au dernier écrit en 2005 (car le monsieur est mort, en 2005).
   La Comédie Humaine versant américain ! ou version américaine, comme on veut.
   
   « Le téléphone émettait son bourdonnement quand Carella entra dans la salle des inspecteurs, où l’horloge murale indiquait 23h45.
   - Je suis là, déclara Parker en enfilant sa veste.
   Carella décrocha.
   - 87ème district. Inspecteur Carella.
   Et écouta.
   Hawes pénétra à son tour dans la salle en soufflant dans ses mains.
   - On arrive, promit Carella, avant de raccrocher. Pas la peine, garde-le, dit-il à Hawes, qui commençait à enlever son manteau. »

   
   Un début classique. On sait à quoi s’en tenir. Ca démarre illico.
   
   Alors, au menu cette fois : une vieille femme (qui s’avèrera ancienne pianiste concertiste) retrouvée tuée de deux balles de revolver à l’entrée de son appartement, en compagnie de son chat également flingué.
    Une jeune femme de dix neuf ans, tapineuse de son état, atrocement tuée avec multiples sévices, et retrouvée dans une ruelle (mal famée la ruelle), sous la neige.
   Un grand noir balèze retrouvé noyé dans sa baignoire au fond de son appartement et un homme, également mort, qui s’avèrera le souteneur de notre tapineuse précédente, proprement égorgé.
   
   N’en jetez plus ? Ok, j’arrête. Mais c’est que notre McBain aime imbriquer les intrigues, qui peuvent même n’avoir aucun lien entre elles, comme dans la réalité d’un commissariat lambda.
   
   Ca peut paraître gore, c’est surtout bien écrit, crédible, prenant. Saupoudré en outre de pointes d’humour, de tendresse, ce qui ne gâte rien.
   
   Tout à fait recommandable.

critique par Tistou




* * *