Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Vivre... et revivre de Gérard Chevalier

Gérard Chevalier
  Vivre... et revivre

Vivre... et revivre - Gérard Chevalier

La concession française de Shangaï
Note :

   Shangaï, 1926, l'épouse du Consul de France est retrouvée assassinée, crucifiée dans le quartier français, la ville étant découpée en concessions étrangères. C'est Bertrand Guillerm en personne, commissaire divisionnaire de la concession française qui se charge de l'enquête. Son adjoint, commissaire des effectifs chinois, Lee-Sheng le seconde, lui même épaulé par deux policiers très habiles et prometteurs, de véritables amis, Liao Wang et Nicolas Liu.
   
   Voilà un roman dense, plein de surprises, rebondissements, apports historiques. L'aventure est au coin de chaque page, chaque fois étayée par une part de l'histoire de la concession française de Shangaï. Presque 600 pages passionnantes qui ne se refusent rien surtout aucun thème ou genre : polar, aventure, roman d'initiation, sensualité, trahisons, espionnage, amitié, amour, banditisme, ... Foisonnant, je crois que c'est le mot qui convient le mieux et qui, pour une fois, n'est pas galvaudé. Gérard Chevalier part dans tous les sens tout en maîtrisant absolument son histoire, et quel pied pour le lecteur. J'ai eu l'impression d'être dans un film grandiose, d'en prendre plein les yeux, comme rarement. Vous voyez, un film à gros budget et aux images léchées, aux couleurs choisies et soignées, aux personnages forts et humains qui peuvent changer, faire une mauvaise action un jour et une bonne le lendemain... Enfin du vrai bon cinéma... pardon roman d'aventures policières.
   
   Tout est là pour le spectacle, tout ce qui fait la force des romans d'aventures -sans oublier les quelques longueurs et un certain lyrisme parfois, inhérents au genre-, le contexte géographico-historique que personnellement, je ne connaissais pas, les personnages dont le commissaire breton parti de rien superbement humain, les deux flics chinois qui révéleront eux aussi leur humanité... Enfin, bref, si vous voulez égayer les longues soirées d'hiver, voici l'idéal moyen.

critique par Yv




* * *