Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 03 ans: Ziggy et le spectacle de minuit de Kristyna Litten

Kristyna Litten
  Dès 03 ans: Ziggy et le spectacle de minuit

Dès 03 ans: Ziggy et le spectacle de minuit - Kristyna Litten

Où est bébé colibri ?
Note :

   Thèmes : Solidarité, Forêt, Animaux
   
   
   Une très belle histoire d'amitié où je découvre avec bonheur et joie les magnifiques et lumineuses illustrations de Kristyna Litten. Dans Ziggy et le spectacle de minuit, l'illustratrice nous raconte une histoire d'entraide entre animaux.
   
   Colibri a perdu son petit et Ziggy décide de l'aider à le retrouver, avant d'aller au spectacle de minuit. Tous deux vont donc partir à sa recherche. Le petit oiseau a les ailes noires et blanches et des rayures. Dans la forêt de nombreux animaux peuvent lui ressembler. Plusieurs fois Colibri et Ziggy vont croire l'apercevoir mais c'est à chaque fois un autre animal. Vont-ils retrouver où se cache l'oiseau ? Et auront-ils le temps d'arriver au spectacle de minuit ? Car la nuit tombe, il est bientôt l'heure du magnifique et splendide spectacle de la nuit...
   
   Cet album est superbe, porté par des illustrations sublimes et des jeux de clair-obscur, mis en valeur grâce à des couleurs crépusculaires. Un album idéal pour compléter notre thème sur la nuit!! Tout le long de l'album, on ne cesse de se demander si Ziggy et Colibri retrouveront le petit mais le suspense est immense car on se demande quel est cet étrange et impatient spectacle de minuit, que tout le monde attend!! Les enfants vont adorer deviner quel est en fait l'animal qui se cache dans les fourrés, dans les buissons, dans les roseaux ou les blés de la savane. Pour ma part, j'adore les couleurs de cet album et ses teintes bleutées avec beaucoup d'oranger et de touches lumineuses comme pour mieux voir la forêt au coucher du soleil!!
   Et ce spectacle de minuit vaut vraiment le détour.
   
   Un album poétique qui laisse rêveur et béat de félicité !

critique par Laël




* * *