Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ici n'est plus ici de Tommy Orange

Tommy Orange
  Ici n'est plus ici

Ici n'est plus ici - Tommy Orange

Vies indiennes
Note :

   Rentrée littéraire 2019
   
    Ici n'est plus ici est le premier roman de Tommy Orange, écrivain né à Oakland et appartenant à la tribu cheyenne.
   
    C'est un roman douloureux et magnifique qui retrace la tragédie amérindienne à travers la destinée de douze personnages qui vont prendre la parole tout au long d'un texte puissant et intelligent.
   
    Tout d'abord, il y a un prologue qui claque et met le lecteur en apnée, en présentant les faits marquant l'histoire du peuple indien et prépare à la lecture.
   
    C'est un roman choral où les personnages, indiens d'Amérique nés dans les villes, meurtris par la vie sont à la recherche de leur identité. Ils vont se raconter, se croiser et certains se reconnaître au cours d'un grand Pow-Wow mettant à l'honneur leur culture.
   
    Tommy Orange fait un constat émouvant de l'identité indienne, et la question qui est posée dans ce livre déchirant est : comment peut-on être indien aujourd'hui, quelle en est la signification ?
   
    Douze personnages qui résonnent du mal être de leur condition, indiens urbains arpentant le bitume plutôt que les pistes, habitués aux gratte-ciel plus qu'aux montagnes sacrées.
   
    Hommes, femmes et enfants, douze personnages nés américains et dont les origines les empêchent d'en être d'authentiques.
   
    Avec eux, le lecteur est entraîné vers le grand Pow-Wow d'Oakland, un rassemblement qui leur permet de se regrouper et de fêter leur culture.
   
    Nous sommes loin des clichés et du folklore dans lesquels la société a enfermé les natifs de l'Amérique. Aucune terre, aucun endroit n'évoque plus pour eux leur culture et leur passé.
   
    Les histoires des personnages sont bouillonnantes et le lecteur les accompagne au rythme de la musique, du bruit et des danses.
   
    Un événement tragique que l'on sent venir tout au long du récit clôt ce livre sur la différence et la transmission. Il devient une lecture universelle, celle des laissés pour compte dans les grandes villes, ravagés pas la violence, l'alcool, la misère et la solitude.
   
    C'est une très belle découverte d'auteur et d'univers, un récit plein de rage et de poésie. A lire.

critique par Marie de La page déchirée




* * *