Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La maldonne des sleepings de Tonino Benacquista

Tonino Benacquista
  Les morsures de l'aube
  Trois carrés rouges sur fond noir
  La maldonne des sleepings
  Quelqu'un d'autre
  Saga
  Malavita
  La machine à broyer les petites filles
  B comme: Le serrurier volant
  Homo erectus
  B comme: La Commedia des ratés
  B comme: Les cobayes
  B comme: L'outremangeur

Auteur français, né le 1er septembre 1961.

La maldonne des sleepings - Tonino Benacquista

Paris-Venise et, si possible, le retour
Note :

   Malgré un titre plutôt lourdingue, je me suis risquée à lire ce roman et je ne l'ai pas regretté. Nous avons là un bon petit polar, écrit dans un style très clair, vif et limpide qui amène une lecture également vive et rapide, très agréable pour un livre de cette catégorie.
   
   L'histoire : Antoine, couchettiste frustré, hargneux et, bien évidemment, peu serviable, officie sur le Paris-Venise, train de nuit. Son rôle consiste à veiller à ce que les passagers soient bien installés et ne manquent de rien, de leur départ de Paris, jusqu'à leur arrivée dans la cité des doges. On aura compris que des passagers, il se soucie comme d'une guigne et que son seul but, du démarrage au coup de frein final, est d'être le moins possible dérangé. En général, il est tellement désagréable qu'il n'y parvient pas trop mal. Mais cette fois, les choses vont s'organiser autrement et dérangé, il va l'être, et même énormément. Ne serait-ce que par quelques tueurs? Je ne vous en dis pas plus, vous savez quoi faire si vous voulez plus de renseignements.
   
   Il paraîtrait que cet Antoine serait le double romanesque de l'auteur (qui a effectivement été couchettiste, cela se sent bien. C'est très documenté) et qu'on le retrouve dans d'autres romans? Il doit donc sembler sympathique à certains. Sans doute n'est-il aussi bourru que pour dissimuler habilement un grand c?ur. Moi, je n'apprécie pas trop cette façon de faire, mais bon, d'autres l'adoreront peut-être, et cela ne m'a pas empêchée de beaucoup priser l'histoire et la façon de la raconter.
   
   L'auteur : Bien qu'il ait un nom joliment italien, Tonino est un enfant de la banlieue parisienne. Né dans les années 60, il a écrit plusieurs romans policiers, et même romans tout court. Il est également scénariste de cinéma et a partagé en 2002 avec Jacques Audiard, le César du meilleur scénario pour « Sur mes lèvres ».
   
   * . Je vous disais que je trouvais le titre un peu lourd, c'est que je ne suis pas fan des calembours et qu'ici, nous avons sans doute affaire à un pastiche de «La madone des sleepings » de Maurice Dekobra.

critique par Sibylline




* * *