Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Oh de Philippe Djian

Philippe Djian
  Maudit Manège
  Ça c'est un baiser
  Vers chez les blancs
  Doggy Bag- Saison 1
  Doggy Bag- Saison 2
  Doggy Bag- Saison 3
  Doggy Bag- Saison 4
  Sainte-Bob
  Frictions
  Impuretés
  Doggy bag- saison 5
  Bleu comme l’enfer
  Impardonnables
  Incidences
  Lorsque Lou
  Marlène
  A l'aube
  Assassins
  Zone érogène
  Oh

Philippe Djian est un écrivain français né en 1949.

Oh - Philippe Djian

Sujet trop délicat
Note :

   Raconter l'histoire d'une femme qui subit un viol quand on est un homme, un sacré pari qu'a tenté Philippe Djian, se mettre à la place de la victime. C'est un peu bizarre quand on y pense... est-ce qu'une femme aurait pu écrire un tel scénario? Car P.Djian traite dans son roman le post-viol, les conséquences particulières qui le suivent: Qu'est-ce qui peut se passer dans la tête d'une femme qui se fait agresser par un inconnu qu'elle finit par reconnaître? quelle est la part du "fantasme" dans un viol? La réalité est sans doute bien différente...
   
   C'est donc l'histoire de Michèle qui est contée: quadragénaire indépendante sans réel souci financier, elle a crée une boîte de productions de scénarii avec Ana, sa meilleure amie, sa confidente (... et malgré cela, elle est aussi l'amante de son mari), divorcée de Richard qui est devenu son ami, et à qui elle reproche de reconstruire sa vie; nonobstant elle est aussi la mère de Vincent, un jeune homme qui s'est mis lui-même dans une situation familiale compliquée, et pour compléter le tout, fille d'un père psychopathe, en prison depuis trente ans pour avoir assassiner les enfants d'un club Mickey sur une plage !!! Rajoutons à ce tableau familial une mère septuagénaire qui sort avec des compagnons plus jeunes qu'elle (une fameuse couguar... !) et qui l'exaspère au plus haut point!!!
   
   C'est l'hiver et Michèle subit donc un viol... mais refuse d'en parler et de porter plainte. S'enfermant dans le silence de sa douleur (peut-être minimisée... ), il faut quand même préparer les Fêtes car c'est la tradition, ne rien changer aux habitudes et réunir tout ce petit monde avec lequel il faut composer ... ! En bref, sans raconter l'histoire, on ne peut pas dire que l'univers de la vie de Michèle soit particulièrement simple et serein... D'autant plus qu'il y a ce violeur qui rode... mais qui est-il?
   
   Oh... est un roman dans lequel j'ai eu du mal à entrer car il n'est pas simple d'entrer dans l'écriture de Djian. Une écriture que je qualifierais de sèche, bourrée de phrases courtes, très factuelle et avec peu de lien parfois entre les actions. On saute du coq à l'âne entre les paragraphes et, au début de la lecture, c'est assez surprenant. De même pour les dialogues qui sont ouverts, écrits de manière traditionnels et ponctués de réflexions des personnages sur leurs propos ou les effets de leurs propos. Enfin, il n'est pas facile de poser le livre, arrêter sa lecture car il n'y a aucun chapitre... tout le texte est en continu... !
   
   Bizarrement, est-ce le thème qui m'a gêné ou bien la façon de le traiter, je ne peux pas dire que j'ai adoré ce livre mais il ne m'a pas laissé insensible. Le suspense autour de Michèle m'a tenu en haleine et tout le long des événements familiaux qui se succèdent, on sent la tension du personnage principal. C'est habilement fait. Un bon roman qui offre un dénouement insolite!

critique par Laugo2




* * *