Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Blanc Mortel de Robert Galbraith

Robert Galbraith
  L’Appel du coucou
  Le Ver à soie
  La Carrière du mal
  Blanc Mortel

Robert Galbraith est un pseudonyme utilisé par J.K. Rowling.

Blanc Mortel - Robert Galbraith

Un pavé pour l'été !
Note :

   Ca commence par un mariage, qui n’aurait pas dû avoir lieu d’après Cormoran qui est de la noce et s’y ennuie ; et nous sommes du même avis. Robin épouse ce malotru de Matthew ! Et peu après nous avons droit au voyage de noces. Toutes ces réjouissances sont désastreuses ! Pas de doute : Robin est masochiste au dernier degré…
   
   Enfin, Cormoran a regagné son deux-pièces et reçoit Billy, un jeune homme effrayé et souffrant de tics nerveux : il est persuadé d’avoir assisté à un meurtre : "ils" ont étranglé et enseveli une petite fille !" Cela fait vingt ans qu’il revit cela… aidez moi !
   
   Billy est le frère de Jimmy, militant d’extrême gauche, que Cormoran aborde dans un de ses meetings : Billy déraille, il va devoir le faire interner. Non, il n’y a jamais eu de meurtre, il a des hallucinations !
   
   Mais Cormoran a pour client le ministre de la culture Chiswell, que deux personnes font chanter… Chiswell, un homme qui adore les citations latines. Un homme malheureux aussi : son fils aîné a perdu la vie à la guerre, l’autre est un voyou, sa énième femme lui fait la vie dure… et les maîtres chanteurs ne sont autres que Jimmy (autrefois employé avec sa famille au domaine du ministre) et Geraint Wils , l’époux de la ministre des sports . On va enquêter sur les maîtres chanteurs ! Mais, dit Robin, enfin de retour, qu’a-t-il fait de mal Chiswell pour qu’on le fasse chanter ? Il ne veut pas le dire ! Mais il prétend qu’autrefois c’était permis et maintenant non, car une loi est passée… ça ne peut être si grave décide Cormoran…
   
   Robin est infiltrée à la Chambre des Communes ; elle feindra d’être stagiaire au bureau de Chiswell et glanera ainsi des informations.
   
   C’est une enquête longue et complexe ! L’auteur multiplie les personnages et les informations, pour nous perdre ; Ce que Billy a vu enfant, est-il en rapport avec tout cela ?
   
   Il y aura un meurtre pendant l’enquête, mais pas tout de suite, soyons patients. Je n’ai pas compris avant la fin, la solution pourtant évidente était noyée sous une masse d’informations, de propos contradictoires, de séjours dans des endroits divers (Palais de Westminster, meetings gauchistes, somptueux domaines, et petits appartements miteux, écuries, pubs chics et pubs mal famés, cérémonies diverses, avec de nombreuses incursions dans les toilettes …) et d’intermèdes concernant la vie privée de Robin, voire celle de Cormoran…
   
   C’est très long ! Mais si c’était plus resserré, on trouverait trop vite ! Je déplore seulement que la vie privée des détectives ne soit guère passionnante. Vont-ils se décider à larguer définitivement leurs encombrants conjoints ?
   
   
   Les Enquêtes de Cormoran Strike
   

   L'Appel du Coucou
   Le Ver à soie
   La Carrière du mal
   Blanc mortel

critique par Jehanne




* * *