Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

F comme: Le journal d'Anne Frank de Anne Franck

Anne Franck
  Journal
  F comme: Le journal d'Anne Frank

F comme: Le journal d'Anne Frank - Anne Franck, Ari Folman

Scénarisé par Ari Folman
Note :

   Illustrateur : David Polonsky
   
    "Chère Kitty, je vais pouvoir, j'espère, te confier toutes sortes de choses, comme je n'ai encore pu le faire à personne et j'espère que tu me seras d'un grand soutien"
   

   Une très belle BD, brillamment adaptée du journal d'Anne Frank. Je suis heureuse de venir ici pour évoquer ce roman graphique aux couleurs si douces, émouvant et drôle (oui oui drôle !) .
   
   Anne Frank, 13 ans en 1942, trouve refuge dans l'"Annexe" d'un immeuble d'Amsterdam pour échapper aux persécutions nazies. La famille Frank, les van Daan et Albert Dussel, un dentiste, vivront deux ans dans la clandestinité avant d'être arrêtés le 6 août 1944, sans doute sur dénonciation.
   
   Pendant ces deux années d'enfermement, l'adolescente se confie à son journal qu'elle baptise Kitty. Elle y décrit ses rêves, parle de ses parents (les relations souvent tendues avec sa maman, sa tendresse pour son père...) de Margot sa sœur si parfaite, de ses compagnons de galère avec qui la cohabitation n'est pas toujours simple (Anne est un brin moqueuse !) du jeune Peter Van Daan dont elle tombe éperdument amoureuse, de ses tourments d'adolescente intriguée par la sexualité et les premiers émois...
   
    Ces pages traduites en bulles de BD sont d'une grande beauté : la rondeur des personnages aux traits si expressifs (et si ressemblants ! Anne est reproduite à l'identique ou presque, c'est troublant), le mélange d'onirique, de fantastique, les dessins à la fois enfantins et précis, aux couleurs gaies mais sans outrance... Merveilleux. La plume vive et parfois caustique d'Anne Frank est totalement respectée, Ari Folman et David Polonsky laissant toute la place au texte lorsque le dessin ne semble pas justifié, voire inutile. Des passages entiers du journal sont ainsi retranscrits permettant d'apprécier l'incroyable maturité et surtout le talent d'écrivain de la jeune fille, morte du typhus au camp de Bergen-Belsen en 1945.
   
   Une œuvre-hommage tout à fait exceptionnelle !

critique par Une Comète




* * *