Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La piste noire de Asa Larsson

Asa Larsson
  Horreur boréale
  En sacrifice à Moloch
  Le sang versé
  La piste noire
  Tant que dure la colère

Åsa Larsson est une avocate et auteure de romans policiers suédoise, née en 1966.

La piste noire - Asa Larsson

La piste, justement, c'est ce qu'il faut suivre
Note :

   J’ai continué la série d'Asa Larsson qui a pour personnage principal récurrent Rebecka Martinson. (Tome 1 Horreur Boréale Tome 2 : Le sang versé). Le troisième tome de la série s’intitule La piste noire. Je laisse à l’éditeur le soin de raconter l’histoire :
   "Nord de la Suède. Un pêcheur découvre le cadavre torturé d'une femme au bord d'un lac gelé. La belle Inna Wattrang était la porte-parole de Mauri Kallis, un célèbre industriel dont l'ascension et la réussite fascinent le pays.

 Les indices sont minces : les deux inspecteurs de la police judiciaire de Kiruna font appel à l'ex-avocate Rebecka Martinsson, devenue substitut du procureur, pour tenter d'élucider les relations troubles entre Kallis et son employée.

 Derrière le meurtre d'Inna se profile un univers de mensonges, de haines et de faux-semblants où le mal se tient à l'affût comme un corbeau noir.
"
   

    J’ai trouvé ce roman très inégal. Il présente des longueurs, des passages un peu trop didactiques où sont présentés au lecteur les dessous de l’exploitation minière en Suède et en Ouganda. Cela pourrait être intéressant si c’était habilement introduit dans l’histoire mais j’ai trouvé que cela interrompait le récit. Les personnages des "méchants" m’ont peu intéressée et Rebecca, en proie à une grave dépression, n’a pas un grand rôle dans le roman. Si ce n’est cette passion soudaine qu’elle développe pour son ancien patron Mans, coureur impénitent, qui paraît assez peu intéressant d’ailleurs, amour auquel on a peine à croire car les sentiments de la jeune femme ne sont pas suffisamment analysés.
   
   Par contre et comme d’habitude, le roman présente des passages vraiment très bien écrits qui me réconcilient avec le roman. C’est ainsi qu'Ester, cette jeune fille au tempérament d’artiste, à la sensibilité exacerbée, confiée à sa naissance à une famille sami, est vraiment intéressante. Sa mère adoptive est un beau personnage, et l’on découvre, au cours du roman, la mentalité des samis pour lesquels le surnaturel est toujours lié à l’idée de nature. De plus, Asa Larsson dénonce le racisme des Suédois toujours vif envers cette nation.
   
    Parfois les personnages secondaires d’Asa Larsson sont plus consistants et plus riches que ces personnages principaux. Je continue à aimer aussi la manière dont elle parle des animaux et la façon intime dont elle interprète leurs réactions sans anthropomorphisme. Dès qu’il s’agit de la nature nordique, des lac gelés, de la la neige, des chiens et des chats, la plume d’Asa Larsson est dans son élément.
   
   La fin se termine, comme d'habitude, par un carnage mais pour une fois Rebecka n’y est pas mêlée. C’est Anna-Maria la lieutenant de police et son adjoint Svenn-Erik qui s’y collent !
   
   Le roman a plus de cinq cent pages mais il gagnerait, il me semble à être élagué.
   
   Série Rebecka Martinsson :
    1. Horreur boréale
    2. Le Sang versé
    3. La Piste noire

    4. Tant que dure ta colère
    5. En sacrifice à Moloch

critique par Claudialucia




* * *