Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le miracle du manguier de Leo Perutz

Leo Perutz
  La nuit sous le pont de pierre
  Le cavalier suédois
  Turlupin
  Où roules-tu, petite pomme?
  La Neige de saint Pierre
  Le Judas de Léonard
  La troisième balle
  Le tour du cadran
  Le miracle du manguier
  Seigneur, ayez pitié de moi !
  Le marquis de Bolibar

Leo Perutz est un écrivain autrichien de langue allemande (Prague, 1882 - Bad Ischl, 1957).

Le miracle du manguier - Leo Perutz, Paul Frank

Fantaisie indienne
Note :

   Co-écrit avec Paul Frank, écrivain autrichien 1885/1976
   
   Ce roman est bien différent des autres romans de Leo Perutz, tant par le fond (choix de l’histoire racontée) que par la forme (le ton et l'écriture). Pour l'écriture, elle m'a semblé moins lyrique, moins saisissante, s'adressant moins aux sensations et aux sentiments qu'à l'esprit et à la logique, contrairement à ce que l'on constate dans d'autres œuvres. Le ton est assez léger malgré le suspens, voire même la peur que l'on essaie d'imposer au lecteur. C'est pourquoi j'aurais tendance à attribuer cette différence à la part que Paul Frank a prise à cette rédaction à quatre mains. Cela m'a aussi semblé moins moderne, cela fait penser aux récits courts de James, Dickens ou Collins, quand ils incluaient une part de fantastique et/ou de suspens.
   
   Pas de bain d'Histoire ici, mais plutôt une mésaventure exotique au goût de magie indienne, quand le cartésianisme (pas toujours assez vigoureux) des Européens, se heurtait aux manifestations des magies de l'Orient, des tours des sadhus... et justement, c'est de cela qu'il s'agit ici. Le Baron Vogh, sportif viennois dans la force de l'âge, a ramené des Indes un sadhu en grand danger d'être lynché par les siens. Il en a fait son jardinier, tâche dont l'homme s’acquittait fort bien, jusqu'à ce que la tentation de la magie ne revienne le titiller. Et l'on sait qu'il n'est pas bon de jouer avec les forces surnaturelles... et aujourd'hui, le baron est fort mal et a besoin de toute urgence des soins de notre narrateur, docteur, mais plutôt savant et chercheur en faune et flore, que généraliste, qui se demande bien ce qu'on peut attendre de lui.
   
   A mon sens, cette fantaisie est bien moins littéraire que les autres œuvres que j'ai lues de cet auteur. Mais il est aussi d'une lecture plus légère et plus facile. Les scènes prêtant à rire ou sourire sont mêmes assez nombreuses. On n’est pas saisi par l'intensité du moment et de l'action historique, mais, la curiosité est piquée au vif et l'on dévore les derniers chapitres pour avoir enfin une élucidation entière. Même si l'on a assez vite deviné les grandes lignes, on désire avoir des explications complètes et circonstanciées. Et on les a, au moins, on n'est pas frustré comme cela arrive souvent avec les histoires fantastiques.
   
   Un bon moment de lecture récréative, sans plus d'ambition, me semble-t-il. Mais un titre à ne pas choisir pour faire la connaissance de Leo Perutz, car il n'est pas représentatif.

critique par Sibylline




* * *